DIRECT. Présidentielle : "Ma parole n'a été que l'écho de la violence sociale", répond Marine Le Pen aux critiques sur son attitude lors du débat

La candidate du Front national à l\'élection présidentielle Marine Le Pen lors d\'un discours à Ennemain (Somme), le 4 mai 2017.
La candidate du Front national à l'élection présidentielle Marine Le Pen lors d'un discours à Ennemain (Somme), le 4 mai 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La candidate du Front national tenait un discours à Ennemain, dans la Somme, alors qu'Emmanuel Macron était à Albi dans le Tarn.

Au lendemain d'un débat d'une violence rare entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, cette dernière a répliqué aux critiques parfois venues de son propre camp au sujet de son attitude face à son rival. "Ma parole n'a été que l'écho de la violence sociale", s'est défendue la candidate du FN lors d'un meeting à Ennemain (Somme). "J'ai été la voix du peuple de France qui n'en peut plus". Emmanuel Macron, lui, a prononcé un discours à Albi (Tarn), et était l'invité de "L'Entretien décisif" sur France 2.

>> Présidentielle : revivez le débat de l'entre-deux-tours Macron-Le Pen sur France 2 et TF1 

Les deux candidats chahutés. Marine Le Pen a été visée par des jets d'œufs lors d'un déplacement à Dol-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Son adversaire Emmanuel Macron a, lui, été chahuté par des militants CGT lors d'un déplacement à Albi, dans le Tarn : ils réclamaient l'abrogation de la Loi Travail. 

 L'élection française est "capitale pour l'avenir de la France". Dans la dernière ligne droite, Emmanuel Macron peut compter sur un nouveau soutien de poids. Pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Barack Obama lui-même. Dans une vidéo d'une minute, l'ancien président des Etats-Unis dit tout le bien qu'il pense du candidat.

 Un débat d'entre-deux-tours virulent et souvent confus. Près de 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé le débat sur l'ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi 3 mai. Un score inférieur à celui des débats de 2007 et 2012, selon les chiffres de Médiamétrie. Les deux finalistes de l'élection présidentielle se sont rendu coup pour coup

Macron jugé plus convaincant que Le Pen. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 63% des Français ont jugé Emmanuel Macron plus convaincant que Marine le Pen (37%). 

23h57 : "J'entends les pudeurs de gazelle de ceux qui hésitent à voter pour moi alors qu'ils étaient allés voter Chirac en 2002."

Reprenant une expression déjà utilisée par Jean-Luc Mélenchon lors d'un débat télévisé, Emmanuel Macron promet une recomposition politique dans La Provence de demain.

07h21 : Bonsoir @anonyme. C'est Le Parisien qui m'aide à vous répondre. Et tout dépend de votre méthode. Soit vous votez avec les bulletins disponibles dans le bureau de vote, auquel cas vous devez en prendre deux, sous peine d'expulsion du bureau. Mais si vous votez avec les bulletins reçus chez vous, vous pouvez ne prendre qu'un seul petit papier.

23h37 : Concernant les bulletins de vote, peut on en prendre un seul ? Je l'ai fait en 2002 mais j'ai toujours eu un doute sur la légalité.

23h27 : Problème : s'ils sont utilisés en l'état, ces bulletins de vote "Marine Le Pen" seront considérés comme nuls. Contactée par La Montagne, la préfecture de l'Allier affirme que l'envoi a été géré par un prestataire extérieur. Mais le FN s'interroge sur un possible acte malveillant.

23h27 : Si vous habitez l"Allier, peut-être avez-vous reçu des bulletins de vote pour Marine Le Pen déchirés, dans votre courrier électoral. La Montagne affirme que le problème a été repéré dans plusieurs communes du département.

23h01 : L'écrivain Michel Houellebecq est désormais l'invité de "'L'émission politique". Il a carte blanche et évoque les clivages en France.

22h49 : Ça fait du bien, d'avoir un vrai débat, ce soir avec l'EP. Des gens d'opinions différentes, s'expriment et argumentent leur vision, sans agressivité. Cool ! Merci La 2.

22h49 : Vraiment super intéressante cette émission (beaucoup plus instructive que le "débat" d'hier soir). Bravo et merci France 2 pour cette contribution civique !

22h48 : Certains d'entre vous apprécient "l'Emission politique" de ce soir, qui évoque des enjeux du scrutin. Pour rappel, vous pouvez la suivre sur notre site.

22h37 : Pour Libération, Marine Le Pen "n'a pas changé" d'un iota et s'apparente à son père. C'est d'ailleurs le portrait de ce dernier qui fait la une, demain.

22h17 : "La jeunesse emmerde le Front national"... et votera Macron, dimanche. Sur Le Télégramme, Loran, ancien guitariste du groupe Bérurier noir (auteur des premières lignes) appelle à "faire barrage". Voici sa vidéo.




(le telegramme / dailymotion)

22h06 : Barack Obama pourrait-il être le Premier ministre de la France ?, se demande Le Lab. Avouez que vous n'aviez jamais pensé à cette question farfelue... Pourtant, la réponse n'est pas si évidente.


21h28 : Le dispositif du premier tour a été reconduit. Plus de 50 000 policiers, gendarmes et militaires assureront la sécurité du vote, dimanche, lors du second tour.

21h21 : C'était le dernier entretien politique de la campagne sur France 2. Après Marine Le Pen, lundi, Emmanuel Macron a répondu aux questions de David Pujadas, tout à l'heure. Si vous l'avez ratée, voici son interview.




(france 2)

21h01 : La soirée politique n'est pas finie sur France 2. A trois jours du second tour, "L'Emission politique" s'intéresse aux enjeux du scrutin, avec de nombreux invités, dont Michel Houellebecq ou Nicolas Hulot. Vous pouvez la suivre ici.

20h59 : "Les premières semaines, les premiers mois, les premiers semestres ne donneront pas beaucoup de temps pour les pèlerinages. Je serai engagé dans l'action", conclut Emmanuel Macron, en réponse à une question sur un lieu de pèlerinage à l'image de Mitterrand qui, tous les ans, grimpait la roche de Solutré, près de Mâcon, en Bourgogne. Fin de "L'Entretien décisif". C'était le dernier de la campagne.

20h54 : Emmanuel Macron se refuse encore à donner un nom d'un éventuel Premier ministre. Il le fera s'il est élu, assure-t-il. Traduction : on attend dimanche.

20h52 : "Non", Emmanuel Macron n'a démarché personne en vue de la formation d'un éventuel gouvernement. C'est ce qu'il assure, une nouvelle fois, alors que des rumeurs courent concernant plusieurs responsables.

20h53 : "La France peut se redresser avec du pragmatisme. Dans l'Etat, je prône une réforme en profondeur. (...) Je n'impose pas de manière très 'court-termiste', je nous engage dans un changement collectif. C'est une autre méthode."

20h49 : "Un président de la République doit être garant du temps long." Interrogé sur une inversion de la courbe du chômage, Emmanuel Macron botte en touche et refuse de donner un timing.

20h48 : "La réforme du dialogue social et du marché du travail, je veux la mener dès l'été." Emmanuel Macron promet un calendrier rapide pour la mise en œuvre de son programme, notamment économique.

20h47 : "Marine Le Pen a eu plusieurs assertions, hier, qui étaient graves. Il y a une concomitance avec une initiative de masse conduite sur internet. J'ai porté plainte contre X contre la propagation de faux. Je n'ai jamais eu de compte dans un paradis offshore", martèle Emmanuel Macron.

20h46 : Interrogé sur le soutien de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui lui a été reproché par Marine Le Pen, Emmanuel Macron dit ne s'en féliciter "aucunement". "Je n'ai jamais rencontré ses représentants", se justifie-t-il.

20h46 : Emmanuel Macron ne regrette pas d'avoir accepté de débattre avec Marine Le Pen. "Il est important de montrer à nos concitoyens que le projet économique du FN ne répond pas à nos défis."

20h42 : "Je ne m'attendais à rien, je savais qu'il y avait un risque à débattre avec la candidate du FN car c'est un parti extrême et on en connaît les pratiques. Elle a décidé, hier de retrouver des pratiques anciennes."

20h41 : "Whirlpool a été un temps fort dans cette campagne, autant politique que personnel", débute Emmanuel Macron, qui a choisi sa visite à Amiens comme l'image à retenir de sa campagne. Marine Le Pen avait fait le même choix, lundi.

20h43 : Après Marine Le Pen, lundi, c'est au tour d'Emmanuel Macron de se livrer à "L'Entretien décisif". C'est tout de suite, sur France 2. Vous pouvez le suivre en direct.

20h38 : Vous êtes perspicace @anonyme. L'interview d'Emmanuel Macron sur France 2 va bien être réalisée en duplex, depuis Albi (Tarn).

20h37 : L'entretien politique sera en duplex ou peut-être en différé, non ? J'ai du mal à voir comment il va pouvoir regagner les studios de F2 aussi rapidement en partant d'Albi. Ou bien, Jean-Luc Mélenchon lui a prêté son système d'hologramme.

20h22 : Si, si @anonyme, nous en avons parlé. Vous pouvez retrouver l'article qui parle de la vidéo de l'ancien président américain par ici.

20h21 : Pourquoi ne faites-vous ps état du soutien de M. Obama envers M. Macron ? Si M. Poutine avait apporté son soutien aussi clair à Mme Le Pen, tout le monde aurait crié au scandale... Pourquoi n'est-ce pas le cas pour M. Obama ? Merci de m'éclairer !

20h22 : Macron ou Le Pen ? En Vendée, où l'Eglise catholique conserve encore une grande influence, les électeurs fillonistes du premier tour sont tiraillés à l'approche du 7 mai. Si les milieux proches de la Manif pour tous sont tentés de faire barrage au candidat d'En marche !, la plupart des fidèles, que j'ai interrogés le week-end dernier à la sortie de la messe, restent hostiles aux thèses du Front national. Reportage.






(ILAN CARO / FRANCEINFO.FR)

20h15 : Un au revoir et une Marseillaise. C'est la fin du meeting d'Emmanuel Macron à Albi. Dans quelques minutes, on le retrouve sur France 2 dans "l'entretien décisif".

20h09 : "Nous sommes à un moment de bascule (...) les injustices sont profondes, les inégalités renforcées. Nous devons faire un choix d'avenir et avoir cet esprit de conquête", insiste Emmanuel Macron, qui cite beaucoup Jaurès, ce soir.

20h07 : Depuis Albi, le candidat d'En marche ! a fait un clin d'œil à la France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, qui "a porté une vitalité démocratique". "Il faut lui reconnaître cela", a souligné Emmanuel Macron.

20h02 : Madame Le Pen n'a pas honte de dire qu'elle est la "voix du peuple" compte tenu du vide du débat d'hier et sachant que c'est une nantie

20h01 : #FN #MLP. Rien de nouveau dans le discours de Marine Le Pen. Toujours les mêmes paroles devant un public acquis. Elle s'arrête de parler pour qu ils aient le temps d'applaudir mais ça ne prend pas à tous les coups !

20h00 : Elle a parlé pendant 35 minutes. Marine Le Pen a conclu son dernier meeting de campagne. Celui d'Emmanuel Macron, centré sur "la jeunesse", continue ici.

20h02 : Marine Le Pen sera, elle, au bois de Vincennes si elle l'emporte dimanche, rapporte une journaliste de L'Express sur Twitter.

19h56 : Après s'être fait refouler du Champ-de-Mars, Emmanuel Macron choisit l'esplanade du Louvre. Selon plusieurs médias, dont Le Lab et L'Express, c'est là que le candidat d'En marche ! retrouvera ses soutiens en cas de victoire.

19h51 : Les derniers meeting n'y changeront rien. Le choix des Français est déjà fait. Les dés sont jetés.

19h50 : Point météo politique. Que ce soit dans la Somme ou dans le Tarn, il fait beau pour le dernier meeting des deux candidats.La preuve en images.

19h45 : Le Front national, "c'est un projet qui ne porte rien, qui n'a aucune proposition pour le pays", tonne Emmanuel Macron à Albi.

19h40 : "On va gagner !" (à Albi), contre "Marine présidente !" (à Ennemain). C'est un peu deux salles deux ambiances, ce soir, pour les derniers meetings des candidats. Chacun a sa formule pour soutenir son poulain.

19h38 : Et c'est au tour d'Emmanuel Macron d'arriver sur scène. Le candidat d'En marche ! donne son dernier meeting de campagne à Albi (Tarn). "Vous êtes prêts ? Moi aussi !", lance-t-il à ses troupes, survoltées. Un meeting à suivre ici en direct.

Vous êtes à nouveau en ligne