Marine Le Pen se met "en congé" de la présidence du Front national : "Je ne suis plus que la candidate à la présidentielle"

La candidate FN était l'invitée de David Pujadas.

Au lendemain du premier tour, Marine Le Pen était l'invitée du journal de 20 heures, sur France 2, lundi 24 avril. Avec 21,3% des voix au premier, la candidate du Front national s'est qualifiée pour le second tour, tout comme Emmanuel Macron. Face à David Pujadas, elle a annoncé qu'elle se mettait "en congé" de la présidence de son parti. "Je ne suis plus que la candidate à la présidentielle", a-t-elle déclaré.

 Marine Le Pen offensive sur France 2. "Rien [chez Emmanuel Macron] ne dénote la moindre preuve d'amour pour la France", a affirmé la candidate frontiste. "Nous pouvons gagner, (...) nous allons gagner", a-t-elle promis.

Les Républicains prennent position. "Face au FN, l'abstention ne peut être un choix. Nous appelons à voter contre Marine Le Pen pour la faire battre au second tour", a annoncé le parti à l'issue d'un bureau politique convoqué au lendemain de la défaite de François Fillon.

François Fillon se met en retrait. Le candidat des Républicains a reconnu qu'il n'avait "plus la légitimité pour mener" le "combat" des législatives. "Je vais redevenir un militant de cœur parmi les autres", a-t-il déclaré devant les cadres de son parti. 

François Hollande donne sa consigne de vote. La présence de Marine Le Pen au second tour "fait courir un risque à notre pays", a averti le président de la République, au lendemain du premier tour. "Pour ma part, je voterai Macron", a annoncé le chef de l'Etat sortant.

Vous êtes à nouveau en ligne