DIRECT. Le Conseil de défense écologique veut "créer ou étendre plus de 20 réserves naturelles en France d'ici 2022", annonce François de Rugy

Le président Emmanuel Macron et le ministre de la Transition écologique François de Rugy face à Edouard Philippe lors du premier Conseil de défense écologique, le 23 mai 2019 à l\'Elysée.
Le président Emmanuel Macron et le ministre de la Transition écologique François de Rugy face à Edouard Philippe lors du premier Conseil de défense écologique, le 23 mai 2019 à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Cette nouvelle instance regroupe le Premier ministre et une dizaine de membres du gouvernement. Une réunion vue comme un geste de communication par les écologistes, à trois jours des élections européennes.

C'est la naissance d'une nouvelle instance : le Conseil de défense écologique du gouvernement est réuni pour la première fois par Emmanuel Macron à l'Elysée, à partir de 9h30 jeudi 23 mai, un mois après l'annonce de sa création. A l'issue de cette réunion, Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy ont dévoilé plusieurs mesures, en pleine campagne pour les élections européennes : la création d'aires marines protégées dans les terres australes et la création et l'extension de réserves naturelles pour "atteindre un tiers du territoire".

 Créé à l'issue du grand débat national. Emmanuel Macron a annoncé la mise en place de ce nouveau Conseil le 25 avril, parmi les mesures qu'il avait présentées à l'issue de ce grand débat. L'objectif annoncé par le président de la République : "mettre au cœur de toutes nos politiques cette urgence climatique" et lui permettre d'avoir un suivi de l'action du gouvernement sur ces questions.

Une réunion de ministres. Comme le Conseil de défense, qui a inspiré son nom, ce nouveau Conseil est en réalité un Conseil des ministres réduit. Outre le président et le Premier ministre, il réunira toujours une liste fixe de neuf ministres, et d'autres membres du gouvernement seront conviés selon l'ordre du jour. Treize d'entre eux étaient présents jeudi.

 Des annonces attendues. Edouard Philippe et François de Rugy tiendront une conférence de presse à l'issue de cette réunion. Le président et les ministres réunis doivent notamment évoquer une réforme du code minier, imposant des contraintes environnementales supplémentaires, qui pourraient mettre un coup d'arrêt au projet de la Montagne d'or en Guyane.

 Un contexte pas anodin. Cette première réunion, et les mesures qui l'accompagnent, interviennent dans la dernière ligne droite d'une campagne pour les élections européennes dans laquelle l'environnement s'est imposé comme un des principaux enjeux. Mercredi, lors d'un débat sur France 2, la tête de liste d'EELV Yannick Jadot a accusé l'exécutif de chercher à "ratisser les voix d'Europe-Ecologie".

00h00 : Ce direct est maintenant terminé. Voici les principaux points de l'actualité :

• Les travaillistes néerlandais déjouent les pronostics sur les élections européennes et devancent les libéraux (VVD) et les populistes (FvD) aux Pays-Bas, selon les premières estimations.

•Le gouvernement a rejeté le très controversé projet industriel d'extraction aurifère en Guyane, Montagne d'Or. Voici six décisions prises par ailleurs par le Conseil de défense écologique.

• Le gouvernement a dit croire dans les engagements pris par le repreneur de l'aciérie de Saint-Saulve (Nord), après la faillite de British Steel, avant de recevoir des salariés échaudés par une série d'autres déboires.


Le parti du Premier ministre Narendra Modi remporte les élections et obtient un deuxième mandat à la tête de l'Inde.

22h02 : Le Parti travailliste de Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, devrait remporter cinq des 26 sièges alloués aux Pays-Bas. Le Parti de la liberté (VVD) quatre et le Forum de la démocratie (FvD) du populiste Thierry Baudet trois, selon ces premières estimations Ipsos.

20h03 : A 20 heures, voici les principaux points de l'actualité :

•Le gouvernement a rejeté le très controversé projet industriel d'extraction aurifère en Guyane, Montagne d'Or. Voici six décisions prises par ailleurs par le Conseil de défense écologique.

• Le parti du Premier ministre Narendra Modi s'achemine vers un deuxième mandat à la tête de l'Inde. A 17h30 locales, le dépouillement donnait son parti en tête dans 303 circonscriptions (sur 542 sièges de députés). Donald Trump a félicité Modi pour sa victoire.

• Les Britanniques votent dès aujourd'hui pour les élections européennes, en l'absence d'accord trouvé pour concrétiser leur sortie de l'UE. Toutes les informations sont à retrouver dans notre direct.

• Le gouvernement a dit croire dans les engagements pris par le repreneur de l'aciérie de Saint-Saulve (Nord), après la faillite de British Steel, avant de recevoir des salariés échaudés par une série d'autres déboires.

18h00 : Voici les principales informations à 18 heures :

•Le gouvernement a rejeté le très controversé projet industriel d'extraction aurifère en Guyane, Montagne d'Or, point de crispation entre les partisans d'un développement économique du territoire et les associations environnementales qui restent sceptiques.

•Le président du directoire du journal Le Monde a également été convoqué le 29 mai par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), dans les mêmes circonstances qu'Ariane Chemin grand reporter au quotidien.

• Les Britanniques votent dès aujourd'hui pour les élections européennes, en l'absence d'accord trouvé pour concrétiser leur sortie de l'UE. Toutes les informations sont à retrouver dans notre direct.

• Le gouvernement a dit croire dans les engagements pris par le repreneur de l'aciérie de Saint-Saulve (Nord), après la faillite de British Steel, avant de recevoir des salariés échaudés par une série d'autres déboires.

• Le parti du Premier ministre Narendra Modi s'achemine vers un deuxième mandat à la tête de l'Inde. À 17h30 locales, le dépouillement donnait son parti en tête dans 303 circonscriptions, sur 542 sièges de députés à la chambre basse du Parlement.

17h31 : La Compagnie Montagne d'Or a annoncé prendre "acte" sans abandonner la bataille, après que le gouvernement a rejeté le très controversé projet industriel d'extraction aurifère en Guyane.

17h00 : Savez-vous quels sont les pays de l'Union européenne les plus vertueux pour l'environnement ? France 3 a comparé les Etats membres.


14h00 : Voici les principales informations de ce début d'après-midi :

• Le Conseil de défense écologique (CDE) a jugé "le projet actuel Montagne d'Or incompatible avec les exigences de protection de l'environnement", ont annoncé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

• Marine Le Pen devra bien s'acquitter d'un remboursement de 300 000 euros au Parlement européen, dans l'affaire des assistants parlementaires des députés européens FN. La justice européenne a rejeté un pourvoi de la présidente du Rassemblement national, dans une ordonnance consultée par "L'Oeil du 20 heures" de France 2.

• Les responsables nationalistes hindous au pouvoir ont revendiqué la victoire aux élections législatives indiennes, les premières tendances du dépouillement les donnant largement en tête sur leurs rivaux.

• Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a été mis en examen pour "corruption active" par le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke, a appris franceinfo de source judiciaire. Il est soupçonné d'avoir voulu "acheter" l'organisation des Mondiaux d'athlétisme de 2017 et 2019 par le Qatar.

13h20 : Le CDE, qui se réunissait pour la première fois, a aussi décidé de réformer le Code minier pour y intégrer les exigences environnementales à tous les processus miniers, réforme qui sera présentée en Conseil des ministres en décembre.

13h17 : Bonjour @anonyme. Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique François de Rugy ont jugé "le projet actuel Montagne d'Or incompatible avec les exigences de protection de l'environnement" à la sortie du Conseil de défense écologique (CDE). Cela signifie que le projet est bloqué en l'état.

13h19 : Bonjour Franceinfo. Plus tôt dans ce direct vous évoquiez le projet de mine en Guyane, mais je n'ai pas compris si celui-ci est validé ou non ? Merci

12h38 : Edouard Philippe a annoncé une augmentation d'un milliard d'euros des prêts pour la rénovation énergétique des logements sociaux et une hausse de trois milliards des prêts aux collectivités locales, à l'issue du premier Conseil de défense écologique. Nous vous expliquons dans cet article en quoi consiste cette nouvelle instance.

12h25 : La Montagne d’Or est un projet minier qui attendait depuis deux ans l'autorisation du gouvernement pour être lancé. Décrié par les associations environnementales, le projet prévoit l'exploitation à ciel ouvert d'une mine d’or d'une superficie de 800 hectares sur 200 mètres de profondeur, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale guyanaise.

Le secteur du projet de mine d\'or de la Montagne d\'or, en Guyane, en avril 2018.


(ANNE-LAURE BARRAL / RADIO FRANCE)

12h20 : Le ministre souhaite "intégrer les exigences environnementales de façon durable dans les processus miniers" et "engager une réforme du Code minier en décembre prochain".

12h19 : Après la première réunion du nouveau Conseil de défense écologique du gouvernement, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a déclaré "l'incompatibilité du projet minier [de la Montagne d'or en Guyane] avec les exigences de protection environnementale".

12h01 : Voici le point sur l'actualité à la mi-journée :

• A trois jours du scrutin, le Rassemblement national et La République en marche restent au coude-à-coude, selon notre sondage Ipsos/Sopra Steria. Franceinfo vous propose une matinée politique exceptionnelle, avec pas moins de 14 têtes de listes invitées dans les studios de nos confrères de Radio France. Vous pouvez bien sûr suivre l'événement en direct ici même.

• Emmanuel Macron a réuni pour la première fois ce matin le Conseil de défense écologique, avec des annonces attendues sur le climat et la biodiversité. Edouard Philippe s'exprime actuellement à ce sujet. Ecoutez-le en cliquant ici.

• Que va devenir l'aciérie d'Ascoval ? Alors que les autorités britanniques ont annoncé hier la liquidation judiciaire du repreneur de l'usine, British Steel, une réunion de crise doit se tenir à 15h30, au ministère de l'Economie. Les représentants syndicaux de l'aciérie d'Ascoval et des élus de la région Hauts-de-France devraient en être.

• Les responsables nationalistes hindous au pouvoir ont revendiqué la victoire aux élections législatives indiennes, les premières tendances du dépouillement les donnant largement en tête sur leurs rivaux.

10h18 : Nous vous l'indiquions plus tôt : Emmanuel Macron réunit ce matin une dizaine de ses ministres pour le premier Conseil de défense écologique. Il a pour but de faire les "choix stratégiques" pour répondre "de manière radicale" à "l'urgence climatique", avait-il expliqué lors de la conférence de presse organisée au terme du grand débat national. Quel est le but de ce Conseil ? Qui y participe ? Quel sera son ordre du jour ? Quelles sont les réactions de l'opposition ? Réponses dans notre article.

10h04 : "Quand Emmanuel Macron a Nicolas Hulot au gouvernement, il ne fait rien. Mais quand les élections arrivent, il bouge ! (...) Ce qui compte, c'est de savoir qui combat les lobbys, qui lutte contre la pêche électrique au Parlement européen : ce sont les députés du groupe Vert. C'est le seul vote efficace."

Yannick Jadot évoque le Conseil de défense écologique convoqué ce matin par Emmanuel Macron, qu'il juge opportuniste.

09h57 : Voici le point sur l'actualité à neuf heures :

Emmanuel Macron réunit pour la première fois jeudi le Conseil de défense écologique, avec des annonces attendues sur le climat et la biodiversité. Une partie de l'opposition dénonce un opportunisme électoral à trois jours des élections européennes.

• A trois jours du scrutin, le Rassemblement national et La République en marche restent au coude-à-coude, selon notre sondage Ipsos/Sopra Steria. Franceinfo vous propose une matinée politique exceptionnelle, avec pas moins de 14 têtes de listes invitées dans les studios de nos confrères de Radio France. Vous pouvez bien sûr suivre l'événement en direct ici même.

• Que va devenir l'aciérie d'Ascoval ? Alors que les autorités britanniques ont annoncé hier la liquidation judiciaire du repreneur de l'usine, British Steel, une réunion de crise doit se tenir à 15h30, au ministère de l'Economie. Les représentants syndicaux de l'aciérie d'Ascoval et des élus de la région Hauts-de-France devraient en être.

• Le parti du Premier ministre Narendra Modi possède une large avance dans les premières tendances du dépouillement des législatives indiennes, augurant d'une probable reconduction des nationalistes hindous à la tête du géant asiatique.

09h55 : Sans surprise, l'opposition juge que l'organisation de ce premier Conseil de défense écologique par Emmanuel Macron relève plus d'une manœuvre politique que d'un engagement réel en faveur de l'environnement. "Trois jours avant les européennes, la ficelle est un peu grosse !", s'est agacé Yannick Jadot, tête de liste EELV, ce matin sur BFMTV.

08h56 : Emmanuel Macron réunit pour la première fois aujourd'hui le Conseil de défense écologique, avec des annonces attendues sur le climat et la biodiversité. Le Premier ministre et douze ministres (Transition écologique, Transports, Santé, Economie, Territoires...) doivent évoquer des moyens pour coordonner l'action écologique du gouvernement et s'assurer de leur "priorité" dans les politiques publiques.

Vous êtes à nouveau en ligne