Face aux maires, Emmanuel Macron promet d'être "intraitable" face à la violence visant les élus

Ce direct est terminé.

Le chef de l'Etat a notamment assisté aux discours de clôture d'Anne Hidalgo et du nouveau président de l'AMF, David Lisnard, avant de prononcer le sien.

"Nous ne devons rien céder". Face aux maires réunis jeudi 18 novembre à la porte de Versailles à Paris par l'Association des maires de France (AMF), Emmanuel Macron a promis d'être "intraitable (...) face au retour, à l'augmentation de la violence" envers les élus et particulièrement les maires, dépositaires de l'autorité publique. "La réaction doit être immédiate et la sanction décisive", a-t-il ajouté, estimant que "ce n'est pas de la solidarité, c'est du devoir". Ce direct est désormais terminé.

Emmanuel Macron clôture le Congrès des maires et des présidents d'intercommunalité de France. Attendu en début d'après-midi, le chef de l'Etat a assisté aux discours de clôture d'Anne Hidalgo, du vice-président de l'AMF André Laignel et de son nouveau président, le maire de Cannes David Lisnard. 

 Des maires reçus à l'Elysée. Le président de la République a déjà accueilli un millier de maires mercredi à l'Elysée. Il les a remerciés chaleureusement pour leur action durant la pandémie, leur promettant son "soutien indéfectible" contre les violences visant les élus, tout en les appelant à "regarder loin".

L'AMF a élu son nouveau patron. L'influente Association des maires de France a désigné mercredi à sa tête le maire LR de Cannes, David Lisnard, adoubé par le sortant François Baroin, aux dépens de son rival "Macron-compatible" Philippe Laurent.

Un souvenir amer pour Emmanuel Macron. Peu après son arrivée à l'Elysée, alors qu'il avait annoncé la suppression de la taxe d'habitation, Emmanuel Macron avait été sifflé lors de sa première intervention au congrès de l'AMF.