Depuis la Corée du Sud, Hollande a répondu aux flèches de Macron

France 3

Cinq mois après l'élection d'Emmanuel Macron, François Hollande répond aux tacles de son successeur par des réactions piquantes.

Première conférence à l'étranger lundi 16 octobre pour François Hollande. À Séoul (Corée du Sud), l'ex-chef de l'État retrouve le plaisir des flashs des photographes. Dans ses bagages, sourires en coin à l'adresse des journalistes et tacle sans détour à l'encontre d'Emmanuel Macron en citant François Mitterrand. En coulisse, François Hollande enfonce le clou : "S'il doit y avoir des réformes, que ce soit sur le travail, que ce soit sur la fiscalité, il faut que ces réformes soient justes et équilibrées. Qu'il y ait des contreparties".

Réactions mitigées des députés

Une réplique directe aux propos d'Emmanuel Macron dans son intervention télévisée dimanche soir. Il avait critiqué la présidence bavarde et la taxe à 75% de celui qu'il appelle son prédécesseur. Ce mardi, les députés LREM comme Aurore Bergé s'offusquent de la prise de position de François Hollande. Idem pour le député LR Claude Goasguen. Le député de gauche Olivier Falorni prend en revanche la défense de l'ancien président. En Corée du Sud, François Hollande est sorti de sa réserve, qualifiant même de politique brutale le programme de son successeur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne