Déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas : une enquête préliminaire pour favoritisme ouverte

France 3

Le parquet financier s'intéresse aussi à Emmanuel Macron. Lundi, le 13 mars, une enquête préliminaire a été ouverte concernant l'organisation de la soirée "French Tech Night" à Las Vegas (États-Unis) en janvier 2016. L'objet du délit : l'absence d'appel d'offres pour l'organisation de cette soirée.

Un parfum d'Hexagone au milieu des célèbres hôtels et casinos de Las Vegas (États-Unis) et un public d'entrepreneurs français et américains venus pour assister au discours d'Emmanuel Macron. Nous sommes en janvier 2016, il est encore ministre de l'Économie. Il participe à cette soirée pour promouvoir les entreprises françaises. Coût total de l'événement : 380 000 euros. Business France, l'opérateur public chargé de valoriser l'économie française à l'étranger, a chargé l'organisation de cette soirée à l'agence de communication Havas.

Les investigations se poursuivent

Mais selon le Canard enchaîné, aucun appel d'offres n'a été lancé. Mis en cause, Business France réagit dans un communiqué. "Au vu des délais très serrés, Business France a fait appel à l’agence Havas dont elle connaissait et utilisait déjà le savoir-faire sur d'autres opérations similaires... Le ministre et son cabinet n'interviennent pas dans les procédures d'appel d'offres, et donc dans la relation contractuelle entre Business France et Havas", a déclaré l'opérateur. À ce stade, Emmanuel Macron n'est pas directement concerné par cette affaire, et les investigations se poursuivent. Lundi, le 13 mars, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour favoritisme, complicité et recel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne