Démission d'Emmanuel Macron : les réactions politiques

France 2

Après la démission d'Emmanuel Macron, ce mardi 30 août, comment cette nouvelle est-elle accueillie à gauche et à droite ?

Au sein du gouvernement, c'est l'unanimité pour dénoncer un choix égoïste d'Emmanuel Macron. Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, dénonce lui sur les réseaux sociaux un "kinder surprise pour convenance personnelle au moment où la France se redresse et la droite se dresse".
Dans l'opposition, l'heure est plutôt à l'ironie. "Vous savez, on n'avait déjà pas de politique économique, maintenant on n'a plus de ministre. C'est logique", a déclaré Nicolas Sarkozy.

Le chef de l'État visé

"La seule question qu'on pourra se poser c'est : Emmanuel Macron va-t-il concourir à la primaire de droite ou à celle de gauche ?", a ironisé Florian Philipport.
Mais derrière cette démission, c'est avant tout le chef de l'État qui est visé. "C'est surtout le signe d'une imposture politique. Celle d'un François Hollande élu sur un programme de gauche (...) et on a aujourd'hui un président de la République qui a perdu son aile droite et son aile gauche", a pour sa part commenté François Fillon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne