Congé parental : le plaidoyer des syndicats français

FRANCE 2

Une directive européenne propose de mieux partager et rémunérer le congé parental. Tous les syndicats français l'approuvent. Ils se sont même unis pour écrire à Emmanuel Macron et réclamer son soutien. Ce dernier trouve que cette belle idée coûte cher.

L'Union européenne souhaite instaurer un congé parental harmonisé dans toute l'Europe, plus égalitaire et mieux indemnisée. Les principaux syndicats français appuient cette démarche. Dans une lettre ouverte, cinq organisations appellent Emmanuel Macron à soutenir ce projet de directive européenne. "Vous avez tenu à faire de l'égalité entre les femmes et les hommes une grande cause nationale. (...) Pour mettre les paroles en adéquation avec les actes, nous vous demandons donc de soutenir le projet de directive", est-il écrit.

L'Élysée a promis de faire à son tour une proposition

Bruxelles propose un congé parental de quatre mois pour chaque parent, à prendre en une ou plusieurs fois jusqu'au douzième anniversaire de l'enfant. Les indemnités journalières seraient revues à la hausse à 50% du salaire, comme pour un congé maladie. Le plafond actuel de 396 euros par mois serait supprimé. Pour les syndicats signataires de la lettre, cette mesure permettrait aux femmes de ne plus être les seules à supporter le coût d'un congé parental. Mais devant le Parlement européen le mois dernier, Emmanuel Macron s'est opposé à cette proposition. Il argue que "c'est une belle idée qui peut coûter très cher". L'Élysée a promis de faire à son tour une proposition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne