Comptes de campagne d'Emmanuel Macron : Louis Aliot pose la question d'un éventuel dépassement du "plafond autorisé" de dépenses

Louis Aliot, député Rassemblement national, le 7 juin 2018.
Louis Aliot, député Rassemblement national, le 7 juin 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Le député Rassemblement national (ex-FN) Louis Aliot a estimé, jeudi sur franceinfo, qu'une enquête doit être ouverte dans ce dossier après les révélations sur les ristournes dont a bénéficié le candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle.

"Il y a une affaire Macron." Le député Rassemblement national (ex-FN) Louis Aliot a ainsi commenté, jeudi 7 juin sur franceinfo, les révélations de la cellule investigation de franceinfo sur les ristournes dont a bénéficié la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron. L'élu des Pyrénées-Orientales a jugé qu'il "faudrait regarder si, en multipliant ces sommes là et en les additionnant à son compte de campagne, il ne dépasse pas le plafond autorisé".

Selon le vice-président du Rassemblement national, "Emmanuel Macron est arrivé au plafond des dépenses électorales". En cas d'une réévaluation des prestations autorisées, Emmanuel Macron serait alors "dans la situation de Nicolas Sarkozy et la commission aurait dû rejeter l'ensemble de ses dépenses électorales".

Ça mérite qu'on s'y penche sérieusement.Louis Aliotà franceinfo

"Les autres candidats n'ont pas bénéficié des mêmes avantages sur les mêmes salles", a estimé Louis Aliot. Il y a, selon lui, "une rupture de l'égalité entre candidats". Pour le député "bien sûr" qu'une enquête doit être ouverte dans ce dossier. Il observe par ailleurs "une mansuétude qui n'existe pas pour les autres candidats" de la part de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Pour l'élection présidentielle de 2017, le plafond de dépenses était fixé à plus de 16 millions d'euros pour le premier tour et à plus de 22 millions d'euros pour les deux candidats présents au second tour.