Commission européenne : Emmanuel Macron choisit l'ancien ministre Thierry Breton

France 2

Un ancien ministre, Thierry Breton, est annoncé jeudi 24 octobre comme nouveau candidat français à la Commission européenne. Il y a quelques jours, les eurodéputés avaient rejeté la candidature de Sylvie Goulard. Certains parlent déjà de conflit d'intérêts. 

Si Emmanuel Macron propose Thierry Breton à la Commission européenne, c'est parce que l'homme en question est multicarte. Élu en Poitou, PDG de France Télécom, ministre de l'Économie sous Jacques Chirac et de nouveau PDG d'Atos, un géant du numérique : un CV fourni pour un poste au périmètre très large. Le futur commissaire français s'occupera entre autres d'industrie, de marchés intérieurs ou de défense. Cet ingénieur venu de la droite avait, lorsqu'il était à Bercy, une obsession : la dette.

Yannick Jadot dénonce une "confusion des genres"

Son CV est fait d'allers-retours entre politique et entreprises. Les députés européens d'opposition y voient un risque de conflit d'intérêts. "Il est patron et actionnaire d'une boîte du numérique. Dans son portefeuille, il y a le numérique. Son entreprise touche de l'argent de l'Union européenne. Une nouvelle fois, on est dans la confusion des genres", déplore l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot. Après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard, Emmanuel Macron prend-il le risque d'un nouveau camouflet ? Pour lui, c'est non. Thierry Breton a été un soutien d'Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle. Il lui reste à passer le cap des prochaines auditions au Parlement européen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne