Chute brutale de la popularité d'Emmanuel Macron

France 3

Emmanuel Macron perd 10 points de popularité en un mois et tombe à 54%. En cause : le rabot fiscal annoncé, la réforme du Code du travail par ordonnances, la polémique avec le chef d'état-major des armées.

C'est une première alerte pour Emmanuel Macron : 54% des Français se disent satisfaits du chef de l'État. Il perd dix points de popularité en un mois selon le baromètre IFOP pour le JDD. Selon Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'IFOP, cela s'expliquerait par ces quelques points : "On a la confrontation avec le général de Villiers qui a pas mal marqué l'opinion publique, mais on a aussi des fonctionnaires qui sont très remontés contre le gel du point d'indice, les coupes budgétaires et la restauration du jour de carence. On a également, dans l'électorat de droite retraité, des critiques sur la hausse de la CSG".

Mieux que Mitterrand et moins bien que Sarkozy

Certains Français reprochent également un excès de communication au président. Néanmoins, avec 54% de satisfaits, cette situation n'a rien d'alarmant, quand on la compare avec celle de ses prédécesseurs trois mois après leur élection. En 1981, Mitterrand recueillait 47% d'opinions favorables. Jacques Chirac, lui, n'en recueillait que 39% en 1995. Nicolas Sarkozy culminait à 66% de popularité, 56% pour François Hollande en juillet 2012. Après un début de mandat marqué d'une très forte séquence internationale, les Français vont juger le chef de l'État sur le chômage, la réforme du travail, la rentrée scolaire ou l'environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne