VIDEO. "Elle dénotait par rapport aux autres" : Brigitte Macron vue par ses anciens élèves

Voir la vidéo

D'anciens élèves de Brigitte Macron parlent de la passion de leur ancienne professeure de français pour son métier et de son profil atypique.

Une prof à part. Ancienne professeure de français et de théâtre, Brigitte Macron n'a pas laissé ses anciens élèves indifférents. Dans le documentaire Brigitte Macron, un roman français, que France 3 diffuse mercredi 13 juin à 20h55, d'anciens lycéens dévoilent des facettes peu connues de la personnalité de la première dame.

"Il y a deux types de profs, les profs qui ont la vocation et ceux qui font ça pour un gagne-pain. Là, c'était vraiment une prof qui appartenait à la première catégorie", explique Jeoffrey, ancien élève du lycée La Providence, à Amiens. "Je pense qu'elle était vraiment passionnée", confirme Alix, qui a étudié à Saint-Louis de Gonzague, à Paris, le dernier établissement où Brigitte Macron a enseigné. "Elle arrivait à créer au sein de la classe une espèce de symbiose, tout se passait vraiment très, très bien", se remémore Sandra, ancienne élève du lycée Lucie-Berger de Strasbourg. 

"Elle était extrêmement appréciée"

Passionnée par son métier, Brigitte Trogneux "était extrêmement appréciée", assure Armelle, ancienne élève à La Providence. Cette dernière ajoute qu'elle n'a "pas été étonnée une seconde" lorsque la relation entre sa professeure et Emmanuel Macron, alors âgé de 16 ans, a commencé à être connue. "Emmanuel avait une posture déjà différente de la nôtre, plus adulte (...) et je pense que là, on a affaire à deux esprits et deux amoureux des lettres qui se sont rencontrés", ajoute Armelle.

Ce documentaire explique par ailleurs comment est née la relation entre cette femme mariée, mère de trois enfants et issue d'une famille bourgeoise, et celui qui allait devenir président de la République. Il retrace, de son enfance à Amiens à son arrivée à Paris, le parcours atypique d'une professeure de français devenue femme de ministre puis première dame.