"Traverser la rue" : Brigitte Macron regrette ces propos d'Emmanuel Macron à un jeune chômeur, ce dernier s'interroge sur sa sincérité

Quand Jonathan rencontrait le président de la République, le le 15 septembre 2018 en visitant l\'Élysée lors des Journées du patrimoine.
Quand Jonathan rencontrait le président de la République, le le 15 septembre 2018 en visitant l'Élysée lors des Journées du patrimoine. (CAPTURE FRANCE TELEVISIONS)

"Est-ce qu'elle me défend parce qu'elle est devant les médias ?" ou parce qu'elle trouvait que "cette remarque n'était pas bien ?", se demande Jonathan, le jeune chômeur qui désespérait de trouver du travail dans l'horticulture.

Dans une interview à TF1 jeudi soir, Brigitte Macron explique qu'elle a reproché à Emmanuel Macron d'avoir dit à un chômeur qu'il n'avait qu'à "traverser la rue" pour trouver du travail. "Est-ce qu'elle me défend parce qu'elle est devant les médias, ou bien est-ce qu'elle me défend réellement ?", s'interroge vendredi 17 janvier sur franceinfo Jonathan, le jeune chômeur qui avait croisé le président à l'Élysée lors des Journées du patrimoine en 2018. "Si elle m'a défendu parce qu'elle trouvait que cette remarque n'était pas bien, je la remercie", souligne cependant Jonathan. "Après, je n'ai pas eu d'appel de l'Élysée, de qui que ce soit".

Des excuses du président auraient été mieux

Mais Jonathan préfèrerait des excuse d'Emmanuel Macron en personne. "Qu'il m'appelle lui, puisque c'est lui qui m'a dit cette phrase. Qu'il me dise 'je m'excuse de vous avoir dit ça, je suis sincèrement désolé', mais non, je n'ai rien eu", regrette le chômeur à qui Emmanuel Macron avait lancé : "Je traverse la rue, du travail je vous en trouve". Emmanuel Macron "aurait pu se rattraper comme cela. Ce n'est pas digne d'un président", estime encore Jonathan.

Brigitte Macron a, sur TF1, donné l'origine de cette petite phrase : "La veille, on était au restaurant et le restaurateur nous a dit 'Le premier qui va traverser la rue, je lui donne un boulot, parce que j'ai besoin de travailleurs auprès de moi'. Et cette phrase qu'Emmanuel a dite à ce moment-là, c'est la phrase qu'il avait entendue la veille", a expliqué l'épouse d'Emmanuel Macron.

Vous êtes à nouveau en ligne