Menace contre Brigitte Macron sur Facebook : le parquet de Reims fait appel de la décision

Brigitte Macron, le 10 novembre 2018 à Paris lors de la visite de Melania Trump à l\'Élysée.
Brigitte Macron, le 10 novembre 2018 à Paris lors de la visite de Melania Trump à l'Élysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Un jeune homme de 23 ans qui avait insulté Brigitte Macron sur Facebook a été relaxé en première instance. 

Le parquet de Reims a décidé mercredi 27 mars de faire appel de la décision du tribunal correctionnel de Reims, après la relaxe d’un jeune homme de 23 ans qui a insulté Brigitte Macron sur les réseaux sociaux, indique France Bleu Champagne-Ardenne. Le jeune homme était jugé mardi 19 mars pour "provocation publique non suivie d’effet à la commission d’un crime ou d’un délit d’atteinte à la personne". Le jeune homme qui habite Sedan avait été relaxé en première instance.

"À vos fusils"

"À vos fusils, je compte sur vous, lol", avait-il écrit sur la page Facebook du journal l’Union le 4 février dernier, en commentaire, sous un article annonçant la venue de la Première dame qui devait donner le coup d’envoi du premier match de football mixte, au stade Delaune de Reims. Ce match était organisé par le Variétés Club de France.

L’avocat de Brigitte Macron avait alors demandé à ce que ce commentaire soit supprimé. Il a ensuite déposé plainte. Le jeune homme avait expliqué que c’était de l’humour et qu’il avait envoyé une lettre d’excuses.

Devant le tribunal en première instance, il avait reconnu qu’il avait écrit de tel propos et avait émis des regrets. De son côté, le procureur de la République Matthieu Bourrette souhaitait que "cette audience ait une visée pédagogique".

Vous êtes à nouveau en ligne