Benoît Hamon : le difficile rassemblement des militants

Cette vidéo n'est plus disponible

Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, la question est maintenant de savoir si tous les militants et membres du Parti socialiste vont se ranger derrière lui.

Ces militants PS toulousains se retrouvent dès ce lundi 30 janvier au matin autour d’un café pour tirer le bilan de cette primaire. Première satisfaction pour eux, Toulouse (Haute-Garonne) a beaucoup voté. Et ils veulent positiver malgré la division du parti. Ils veulent désormais tendre la main aux autres partis. Mais hier, dans les bureaux de vote toulousains, l’heure n’était pas toujours à l’optimisme. "Si ça avait été Manuel Valls, on aurait eu une petite chance de s’en sortir, mais là, je n’en vois aucune. Je ne ferai pas campagne contre Benoît Hamon, mais je ne ferai pas campagne pour lui", témoigne ce militant déçu.

La concurrence Macron

Chez les jeunes socialistes lillois, on s’inquiète de la concurrence de Macron. A leurs yeux, une alliance avec lui n’est pas une option : "Ça ne nous correspond pas. Il va falloir l’obliger à se positionner clairement, où il est, c’est-à-dire au centre droit. Et à partir de là, nous allons progresser", explique ce militant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne