Auto-écoles : la bataille du permis

France 3

Emmanuel Macron veut faire baisser le prix du permis de conduire en passant par le service national universel. Une annonce qui suscite la colère des auto-écoles.

C'est une promesse qu'Emmanuel Macron a rappelée le 7 février dernier, devant des jeunes. "On va commencer une vraie politique pour baisser les coûts du permis. Dans le service universel, on aura le coût du permis qui sera intégré", a-t-il assuré. Avant 1996, des générations entières de jeunes hommes passaient leurs permis de conduire pendant le service militaire, gratuitement. Aujourd'hui, il revient en moyenne à 1 800 euros.

Une nécessité

De plus en plus de personnes décident ainsi de passer le permis une fois qu'ils ont des revenus qui le permettent, donc à un âge plus avancé. Un problème pour les missions locales, qui recueillent des jeunes en difficulté. Parmi eux, 63% n'ont pas le permis de conduire. "Un jeune en milieu rural qui n'a pas le permis ne peut ni travailler ni aller à son lieu de formation", explique Serge Kroichvili, délégué général de l'Union nationale des missions locales. Une annonce qui ne ravit pas les auto-écoles, qui appellent à la grève dès lundi 11 février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne