Aurélien Taché, LREM, regrette la démission de Matthieu Orphelin : "On est plus utile à l'intérieur qu'à l'extérieur"

Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise, invité de franceinfo le 7 février 2019.
Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise, invité de franceinfo le 7 février 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Il faut qu'on puisse faire vivre un pluralisme dans la majorité", a plaidé le député LREM du Val d'Oise.

Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise, a dit jeudi 7 février sur franceinfo regretter "profondément" la démission de Matthieu Orphelin du groupe LREM à l'Assemblée nationale. "Il n'a pas eu raison de partir, et je regrette son départ profondément. D'abord parce que c'est quelqu'un de qualité, c'est quelqu'un qui travaille les dossiers qui a des vraies convictions. On est plus utiles à l'intérieur qu'à l'extérieur", a-t-il réagi.

On a besoin d'aller plus loin. On a besoin sur un certain nombre de sujets de continuer à peser pour que la question sociale soit traitée plus en profondeur. Pour cela, on a besoin de voix fortes et de tous ceux qui comptent et on avait besoin de Matthieu Orphelin.Aurélien Taché, LREMà franceinfo

"Je suis à 200% derrière le président de la République dans cette majorité", a poursuivi Aurélien Taché. Une cinquante de députés LREM s’est abstenue lors du vote, en première lecture, du projet de "loi anti-casseurs" : "Il faut qu'on puisse faire vivre un pluralisme dans la majorité", a-t-il affirmé. Selon lui, ces abstentions sont "le reflet d'une épine dorsale de ce mouvement attaché aux libertés individuelles, à l'Europe, à l'égalité des chances", a-t-il dit.

"Ne sous-estimons pas le rôle du parlement, d'un groupe parlementaire qui est le principal groupe de la majorité. On peut avoir un poids, on peut être utile, mais c'est bien en étant complètement et pleinement dans cette majorité qu'on aura une influence sur ce qui peut changer la vie des Français, et pas en étant à l'extérieur", a-t-dit.

Vous êtes à nouveau en ligne