VIDEO. Quand Alexandre Benalla affirmait avoir rendu ses passeports diplomatiques

BRUT

D'après des révélations de Mediapart, l'ancien chargé de mission de l'Élysée est accusé de ne pas avoir restitué ses passeports diplomatiques délivrés par l'Élysée. En septembre dernier, il affirmait pourtant le contraire devant la commission d'enquête du Sénat.

Alexandre Benalla au cœur d'un nouveau scandale. L'ancien chargé de mission de l'Élysée est accusé par Mediapart de voyager depuis plusieurs mois avec deux passeports diplomatiques contrairement à ce qu'il affirmait devant la commission sénatoriale en septembre dernier. "Ils sont au bureau que j'occupais à l'Élysée. Donc je pense que l'Élysée a dû s'en occuper", affirmait-il lors de son audition qui visait notamment à éclaircir son rôle précis à l'Élysée.

Un renouvellement "automatique"

Ces passeports lui ont été délivrés les 23 et 24 mai 2018, soit trois semaines après sa mise à pied par l'Élysée - pour violences volontaires et usurpation de fonction policière lors des manifestations du 1er mai à Paris - qui lui retirait toute participation aux déplacements du président de la République. Un renouvellement "classique" et "automatique", selon l'intéressé, qui avait pourtant signé un formulaire dans lequel il s'engageait à les restituer le 23 mai.

Des documents qui ne confèrent "aucun avantage […] aucune immunité" d'après lui. Pourtant, toujours selon Mediapart, il aurait utilisé ces documents pour se rendre à plusieurs reprises en Afrique et notamment au Tchad - dont la nature du voyage reste à déterminer - début décembre. Une information que ne confirme pas le Quai d'Orsay. La commission d'enquête sénatoriale prévoit de prendre en compte ces nouveaux éléments et pourrait les inclure dans son rapport.

Vous êtes à nouveau en ligne