"Mediapart" publie une photo d'Alexandre Benalla exhibant une arme après un meeting d'Emmanuel Macron en 2017

Alexandre Benalla, le 19 septembre 2018, lors de son audition au Sénat, à Paris. 
Alexandre Benalla, le 19 septembre 2018, lors de son audition au Sénat, à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Interrogé par "Mediapart", l'avocat d'Alexandre Benalla a affirmé que le cliché était "erroné". De son côté, l'intéressé a dénoncé une "fake news". 

Alexandre Benalla a-t-il menti en affirmant qu'il n'avait pas porté son arme en dehors du siège du QG de campagne d'En Marche ? Mediapart a publié, lundi 24 septembre, un selfie de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron exhibant un pistolet dans un restaurant.

"Lâchez-le"

Interrogé par Mediapart, l'avocat d'Alexandre Benalla a affirmé que le cliché était "erroné". "Je m'étonne, alors qu'il y a des choses sérieuses à traiter dans ce dossier, qu'on continue à chercher des éléments tous azimuts pour nuire à la réputation de Monsieur Benalla. Lâchez-le !", a-t-il ajouté auprès de l'AFP.

Interrogé par Mediapart, Alexandre Benalla a dénoncé une "fake news" sans que la photo lui soit présentée. Le site d'information précise que l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron a annulé le rendez-vous qu'ils lui avaient fixé. 

Un selfie dans un restaurant

D'après Mediapart, la photo a été prise le 28 avril 2017, pendant l'entre-deux-tours, dans un restaurant de Poitiers (Vienne), Les Archives, après un meeting de campagne d'Emmanuel Macron. Une serveuse aurait alors demandé à l'équipe du candidat de prendre un selfie. C'est à ce moment qu'Alexandre Benalla aurait sorti son arme. 

Une période où il n'avait pas encore d'autorisation de port d'arme en dehors du QG d'En Marche ! De plus, selon ses déclarations au Monde, le 26 juillet dernier, l'ex-collaborateur de l'Elysée ne possédait pas de permis l'autorisant à porter une arme en dehors du quartier général d'En Marche !, à Paris. Interrogé par le journal sur la question, il avait affirmé : "Non, jamais. On n'est pas mabouls, il y a un risque pour la réputation du candidat..."

Une fois Emmanuel Macron élu, Alexandre Benalla n'obtiendra un permis de port d'arme que le 13 octobre 2017, dans le cadre de ses missions à l'Elysée, avait indiqué le 23 juillet le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Ce permis lui a depuis été retiré après son licenciement et sa mise en examen le 22 juillet pour des violences sur un manifestant en marge du défilé du 1er-Mai.

Vous êtes à nouveau en ligne