L'Elysée indique n'avoir reçu aucune information sur l'utilisation des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla

Alexandre Benalla, lors d\'une audition devant la commission des lois du Sénat, le 19 septembre 2018.
Alexandre Benalla, lors d'une audition devant la commission des lois du Sénat, le 19 septembre 2018. (THIBAULT CAMUS/AP/SIPA / AP)

Le palais présidentiel rappelle en outre que "depuis son licenciement", en juillet, Alexandre Benalla n'exerce "plus aucune mission de quelque nature que ce soit pour le compte de l’Etat justifiant de l’utilisation de ces titres".

La présidence assure ne rien savoir de l'utilisation des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla, avec lesquels l'ancien chargé de mission, licencié en juillet, continue à voyager. L'Elysée affirme dans un communiqué, publié vendredi 28 décembre, ne disposer "à ce stade d'aucune information remontée par les services de l’Etat concernés sur l'utilisation par Alexandre Benalla des passeports diplomatiques qui lui avaient été attribués dans le cadre exclusif de ses fonctions à la présidence de la République".

Le palais présidentiel rappelle en outre que "depuis son licenciement", en juillet, Alexandre Benalla n'exerce "plus aucune mission de quelque nature que ce soit pour le compte de l’Etat justifiant de l’utilisation de ces titres". L'Elysée demande donc au Quai d'Orsay "de prendre toutes les mesures appropriées".

Vendredi en fin d'après-midi, l'entourage d'Alexandre Benalla a affirmé à l'AFP que ses passeports diplomatiques lui ont été restitués "début octobre". Il a par ailleurs assuré n'avoir "jamais" mené de mission à titre privé lorsqu'il travaillait à l'Elysée.

Vous êtes à nouveau en ligne