Gérard Collomb : c'était l'homme du président

France 3

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réffirmé son souhait de quitter le gouvernement, mardi 2 octobre. On est bien loin de la lune de miel des débuts, quand Gérard Collomb était le tout premier soutien d'Emmanuel Macron. L'homme qui avait l'oreille du président a aujourd'hui pris des distances.

Gérard Collomb, qui a présenté sa démission lundi 1er octobre, avait une liberté de parole qui était unique au gouvernement. Jamais aucun recadrage malgré ses déclarations-chocs. Interrogé sur les 80 km/h chers au Premier ministre il brandissait "un joker". Autre sortie de route, sans aucun rappel à l'ordre, ses déclarations sur les migrants : "Certaines régions sont submergées par des flux de demandeurs d'asile".

Depuis l'affaire Benalla, leur relation s'est dégradée

Entre le président Emmanuel Macron et Gérard Collomb, c'était plus qu'une alliance, c'était une idylle politique. En témoignent ses larmes lors de la cérémonie d'investiture d'Emmanuel Macron. Certains le qualifient alors de ministre intouchable, ce dont il se défendait. Depuis l'affaire Benalla, la relation entre les deux hommes s'est dégradée. Gérard Collomb allant même jusqu'à reprocher publiquement le manque d'humilité d'Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne