Doigt d'honneur aux Antilles : Macron "s'est fait avoir comme un lapin de six semaines", selon Benalla

Le selfie d\'un jeune et de son cousin avec Emmanuel Macron, à Saint-Martin, dimanche 30 septembre.
Le selfie d'un jeune et de son cousin avec Emmanuel Macron, à Saint-Martin, dimanche 30 septembre. (DR / TWITTER)

Cité par "Valeurs actuelles", l'ancien conseiller du chef de l'Etat assure qu'avec lui, "la photo n'aurait jamais pu être prise".

La sécurité d'Emmanuel Macron, c'était mieux avant ? L'ancien conseiller élyséen Alexandre Benalla a estimé, dans Valeurs actuelles en date du jeudi 18 octobre, que le chef de l'Etat s'était "fait avoir comme un lapin de six semaines" en posant avec un jeune faisant un doigt d'honneur, fin septembre, lors de sa visite à Saint-Martin, dans les Antilles françaises. "Avec moi, la photo n’aurait jamais pu être prise, assure Alexandre Benalla. Les mecs n’auraient pas pu toucher le président et le selfie, je l’aurais évité."

Dans l'article, l'ancien adjoint au chef du cabinet de la présidence dit avoir "conservé" ses "liens amicaux avec la plupart des membres de l'équipe Macron". Il soupçonne "un haut fonctionnaire, numéro deux d'une grande institution de la police" d'avoir été à l'origine des révélations du Monde qui ont engendré l'affaire Benalla. Selon l'hebdomadaire, "sa famille a été épargnée" par le retentissement médiatique du dossier, y compris sa compagne Meryem, "salariée de La République en marche", et son fils Lino. 

Désormais consultant en sûreté, sécurité et diplomatie d'affaires, Alexandre Benalla dit avoir "complètement tourné la page élyséenne", sans "regrets". En attendant de s'installer à Boulogne (Hauts-de-Seine), il est "provisoirement logé par un ami administrateur de sociétés du CAC 40, dans un appartement des beaux quartiers parisiens", précise Valeurs actuelles. Cet ami "met également à sa disposition une voiture agrémentée d’un chauffeur faisant aussi office de garde du corps".

Vous êtes à nouveau en ligne