Les sujets du jour
Affaire BenallaSNCFCaniculeVacancesAutolib'

DOCUMENT FRANCEINFO. Violences le 1er-Mai : une nouvelle vidéo fragilise la défense d'Alexandre Benalla

FRANCEINFO

Ces images mettent à mal la stratégie de défense d'Alexandre Benalla. Il affirmait, dimanche dans le "JDD", qu'il s'était cantonné au rôle d'observateur au Jardin des Plantes à Paris.

Alexandre Benalla et Vincent Crase sont-ils intervenus aux côtés des forces de l'ordre en marge de la manifestation du 1er-Mai à Paris ? Dans une vidéo que franceinfo et Mediapart se sont procurée, lundi 30 juillet, on peut voir deux hommes ressemblant fortement à Alexandre Benalla et Vincent Crase traîner un manifestant dans le Jardin des Plantes, avant les évènements de la place de la Contrescarpe. Libération avait déjà révélé vendredi que deux plaintes avaient été déposées par deux manifestants pour violences lors des événements du Jardin des Plantes - ce dont franceinfo a eu confirmation.

Alexandre Benalla, Vincent Crase et Philippe Mizerski mis en cause

Un jeune homme et une jeune femme disent avoir été victimes de violences, vidéo à l'appui. Sur cette première vidéo, on distingue trois personnes qui "ressemblent fortement" à Alexandre Benalla, Vincent Crase et  Philippe Mizerski, avait indiqué l'avocat de la jeune femme, Grégory Saint-Michel, vendredi à franceinfo.

Aucune intervention de ma part à ce moment-là

Alexandre Benalla

Dans une interview donnée ce dimanche au JDD, après les révélations de Libération, Alexandre Benalla a démenti avoir participé à une quelconque interpellation au Jardin des Plantes. "J'étais derrière les policiers en tant qu'observateur, on peut le voir distinctement, je n'ai ni casque, ni brassard, ni radio", assurait-il au Journal du Dimanche. Ce que cette nouvelle vidéo semble donc contredire.

Un témoignage contradictoire

"Les gens étaient paniqués, ils allaient un peu partout et c'est pendant ce moment d'errance qu'un manifestant est arrivé en courant et en hurlant, il était poursuivi par un CRS", raconte sur franceinfo Didier, un manifestant qui a filmé une scène où l'on voit deux hommes qui ressemblent fortement à Alexandre Benalla et Vincent Crase emmener un manifestant.

"J'étais à la manifestation du 1er-Mai et je me suis retrouvé réfugié dans le Jardin des plantes à Paris après les gaz lacrymogènes lancés par les CRS", poursuit Didier qui ajoute que "le CRS a réussi à rattraper le manifestant et à le plaquer au sol. Il y a d'autres CRS qui sont arrivés, ils étaient trois ou quatre autour de lui en train de le frapper au sol. La scène était extrêmement violente. Tout le monde est un peu choqué et c'est là que j'ai sorti mon téléphone pour filmer la scène de 30 secondes".

"Sur la vidéo, on voit deux individus en civils emmener le manifestant qui avait été frappé par les CRS. Je me suis rendu compte que ces deux individus ressemblaient fortement - par leurs habits - à Vincent Crase et Alexandre Benalla qu'on voit dans la vidéo de 'Libération' diffusée vendredi", précise l'auteur de la nouvelle vidéo qui fragilise la défense d'Alexandre Benalla.

Une enquête ouverte par le parquet de Paris

Lundi 30 juillet, le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les chefs d'accusation de "violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique", d'"usurpation de signes réservés à l'autorité publique, d'immixtion dans l'exercice d'une fonction publique", d'"atteinte arbitraire à la liberté individuelle, de dégradation volontaire d'un bien en l'espèce d'une vidéo et d'introduction frauduleuse dans un système de traitement de données personnelles". Cette enquête préliminaire est confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Mardi, l’enquête préliminaire a été élargie, a appris France 2 de source judiciaire. Selon les avocats des deux premiers plaignants du Jardin des Plantes, la nouvelle vidéo n’a rien à voir avec la séquence de leurs clients, selon les informations de France 2.