Alexandre Benalla visé par une nouvelle plainte de l'association Anticor

Alexandre Benalla à la sortie de sa détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris, le 26 février 2019. 
Alexandre Benalla à la sortie de sa détention provisoire à la prison de la Santé, à Paris, le 26 février 2019.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'association anticorruption accuse l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron de "corruption passive" notamment. 

Alexandre Benalla est de nouveau dans le viseur d'Anticor. L'association anticorruption a déposé une plainte, vendredi 12 juillet, contre l'ancien chargé de mission de l'Elysée auprès du parquet national financier pour "corruption", "corruption passive", "blanchiment" et "entrave à la justice".

L'association demande de faire la lumière sur la conclusion de contrats de sécurité avec des oligarques russes et le rôle joué par Alexandre Benalla et "tout autre intervenant". Elle s'appuie sur les révélations de Mediapart concernant ces contrats passés par les sociétés Mars et France Close Protection avec Iskander Makhmudov et Farkhad Akhmedov, réputés proches du président russe.

Alexandre Benalla a participé à la conclusion du premier avec Iskander Makhmudov par la société de conseil en sécurité Mars, alors qu'il était encore l'homme de confiance d'Emmanuel Macron à l'Elysée. Mars était alors dirigée par son ami Vincent Crase, ex-responsable de la sécurité de La République en marche. 

Vous êtes à nouveau en ligne