Alexandre Benalla saisit la justice pour faire annuler les sept enregistrements diffusés par Mediapart

Alexandre Benalla le 26 février 2019 lors d\'une conférence de presse à sa sortie de détention préventive.
Alexandre Benalla le 26 février 2019 lors d'une conférence de presse à sa sortie de détention préventive. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Dans ces enregistrements, Alexandre Benalla discute des accusations portées à son encontre et se vante même d'avoir, à 26 ans seulement, provoqué deux commissions d'enquête parlementaires.

Ce sont des enregistrements particulièrement embarrassants pour Alexandre Benalla. L'ancien chargé de mission de l'Elysée, au cœur d'un scandale politico-judiciaire, accusé d'avoir molesté à plusieurs reprises des manifestants lors des mobilisations du 1er mai 2018, a demandé à la justice l'annulation des sept enregistrements sur lesquels on l'entend échanger avec Vincent Crase, a appris franceinfo, confirmant une information de 20 Minutes.

Ces enregistrements ont été diffusés par Mediapart et versés au dossier d'instruction. La requête en nullité doit être examinée le 4 février prochain par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.

Un contrôle judiciaire non respecté

Dans ces enregistrements, Alexandre Benalla discute, de façon très décomplexée, des accusations portées à son encontre, se vantant même d'avoir, à 26 ans seulement, provoqué deux commissions d'enquête parlementaires. On pouvait y découvrir un Alexandre Benalla fier d'avoir toujours le soutien du couple Macron. Il y révélait également ne pas respecter son contrôle judiciaire lui interdisant de rencontrer Vincent Crase, également impliqué dans l'affaire.

L'origine des enregistrements a été rigoureusement tue par Mediapart, en raison du secret des sources. Pour appuyer sa demande d'annulation, Alexandre Benalla invoque la loyauté de la preuve et explique que, si ces enregistrements proviennent des services de renseignement français, ils auraient dû faire l'objet d'une déclaration préalable. En l'absence d'une telle déclaration, les preuves pourraient ne pas être recevables. 

Vous êtes à nouveau en ligne