Alexandre Benalla : l'Élysée épinglé par le Sénat

FRANCE 3

Alors qu'Alexandre Benalla vient de passer sa première nuit en prison, la commission d'enquête du Sénat a rendu ses conclusions ce mercredi 20 février après plus de six mois de travail. Imprudences, conflits d'intérêts, dysfonctionnements... Un rapport-choc accablant pour l'Élysée.

Le verdict est sans appel. Dans leur rapport, les sénateurs accablent Alexandre Benalla, mais ils mettent aussi en cause trois des plus hauts responsables de l'Élysée : Alexis Kohler, directeur général, Patrick Strzoda, directeur de cabinet et Lionel Lavergne, chef du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR). Les parlementaires les accusent de ne pas avoir dit toute la vérité lors de leurs auditions.

L'Élysée a-t-elle voulu couvrir Alexandre Benalla ?

En cause, notamment, les explications fournies sur l'acquisition du permis de port d'arme ou la restitution des passeports diplomatiques. Mais au-delà de ces dysfonctionnements, les sénateurs pointent du doigt le rôle prépondérant joué par Alexandre Benalla dans la protection du chef de l'État. Les sénateurs reprochent enfin à l'Élysée de ne pas avoir informé la justice dès la réception de la vidéo attestant des violences commises le 1er mai dernier par Alexandre Benalla et Vincent Crase. Des accusations balayées par Benjamin Griveaux à la sortie du Conseil des ministres. Sept mois après les premières révélations, l'Élysée reste toujours dans la tourmente de l'affaire Benalla. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne