Affaire Benalla : une journaliste du "Monde" convoquée par la DGSI

La journaliste du \"Monde\" Ariane Chemin, lors d\'un débat, au Palais des congrès du Mans (Sarthe), le 3 octobre 2017.
La journaliste du "Monde" Ariane Chemin, lors d'un débat, au Palais des congrès du Mans (Sarthe), le 3 octobre 2017. (MAXPPP)

Ariane Chemin est "convoquée pour ses articles" concernant l'affaire Benalla, annonce le quotidien, qui exprime son "inquiétude".

Ariane Chemin, journaliste du quotidien Le Monde, est convoquée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), après la publication d'articles concernant l'affaire Benalla, annonce le journal, mercredi 22 mai. Elle doit être entendue, le 29 mai, en "audition libre", à la section des atteintes au secret de la défense nationale, ajoute Le Monde, qui exprime son "inquiétude" quant à cette convocation. 

L'enquête de la DGSI vise notamment les informations publiées par Le Monde au sujet "d'un sous-officier de l'armée de l'air, Chokri Wakrim, compagnon de l'ex-cheffe de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout", poursuit le journal, qui affirme maintenir ses informations.

L'intérêt public suppose de pouvoir enquêter sur les entourages et les liens entretenus par des collaborateurs de l'Elysée ou de Matignon, quels que soient leurs parcours antérieurs.Luc Bronner, directeur de la rédaction du "Monde"dans "Le Monde"

Cette convocation intervient peu après une procédure similaire. Deux journalistes du site d'investigation Disclose, Mathias Destal et Geoffrey Livolsi, avaient été convoqués à la DGSI après des révélations sur l'utilisation d'armes françaises au Yémen.

Vous êtes à nouveau en ligne