Affaire Benalla : trois hauts responsables de l’Élysée visés

Cités par le Sénat, trois proches d'Emmanuel Macron sont accusés d'"omissions", "incohérences" et "contradictions". Des mots forts qui visent aussi implicitement aussi le président de la République. Qui sont ces trois hommes ?

Ils sont parmi les plus fidèles et proches du chef de l'État. La justice va en effet se pencher sur les cas de trois proches d'Emmanuel Macron, sur demande du Sénat. L'instance a été la plus sévère à l'encontre de Patrick Strzoda, le directeur du cabinet d'Emmanuel Macron, et chargé de l'administratif. Il a notamment donné l'autorisation à Alexandre Benalla d'aller à la manifestation du 1er mai. Il est soupçonné de "faux témoignage", d'avoir menti sur la prise en charge de Benalla à l'Élysée et sur la question du port d'armes.

"Incohérences" et "omissions"

Les auditions de deux autres personnages-clés vont être transmises à la justice. Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, présenté comme l'homme de confiance, est le plus proche collaborateur de Macron depuis des années. Enfin, le général Lionel Lavergne. Âgé de 50 ans, il commande le groupe de sécurité de la présidence de la République. Ils sont tous deux accusés d'"incohérences", de "contradictions" et d'"omissions". La justice va désormais devoir trancher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne