Affaire Benalla : Michèle Marchand, proche du couple Macron, aurait logé Alexandre Benalla à l’été 2018, selon Envoyé Spécial

Alexandre Benalla en septembre 2018
Alexandre Benalla en septembre 2018 (DANIEL FOURAY / MAXPPP)

Michèle Marchand aurait hébergé et prêté plusieurs voitures à l'ancien chargé de mission à l'Elysée, au plus fort du scandale.    

C'est peut-être un nouveau rebondissement de l'affaire Benalla. Une proche du couple Macron aurait logé l'ancien chargé de mission à l' Élysée en 2018, selon le magazine Envoyé Spécial, diffusé jeudi 20 juin. Michèle Marchand, alias "Mimi", patronne de l’agence photo Bestimage, reconnaît l’avoir hébergé.

D’après les journalistes de France 2, Alexandre Benalla leur aurait confié : "Chez Mimi, je suis resté une semaine, facile. Elle m’a prêté plusieurs voitures aussi. Elle m’a même proposé de l’argent, mais j’ai refusé." Les faits remontent au moment où le chargé de mission était en pleine tourmente, durant l'été 2018.

Un témoignage confirmé par un proche d'Alexandre Benalla 

Face caméra, Chokri Wakrim, un militaire impliqué dans un contrat de sécurité entre Alexandre Benalla et le milliardaire russe Iskander Makhmoudov, confirme cette version : "Il me dit que c’est une amie et qu’il va dormir quelque temps avec sa femme et son enfant chez cette personne." Il assure avoir déposé Alexandre Benalla devant l’appartement de Michèle Marchand à l’été 2018. "Il me dit que c’est chez Mimi. Je comprends en rentrant chez cette personne qu’elle est dans la communication et qu’elle est proche de l’Élysée". L’homme assure avoir aidé Alexandre Benalla à transporter ses affaires dans l’appartement.

L'Élysée ne m'a jamais rien demandéMichèle Marchandà Envoyé Spécial

Michèle marchand, de son côté, dément d’abord par téléphone : "Alexandre Benalla n’est jamais venu chez moi, même pas pour prendre l’apéritif, il ne sait pas où j’habite, je lui ai encore moins prêté mon appartement", assure-t-elle. Puis, confrontée aux témoignages recueillis par France 2, elle reçoit les journalistes et aurait changé de version [témoignage lu par un journaliste d'Envoyé Spécial] : "Je lui ai peut-être prêté ma voiture personnelle deux ou trois fois fin juillet (…). Je l’ai hébergé mais seulement deux nuits et dans l’appartement d’un ami. L’Élysée ne m’a jamais rien demandé. Je l’ai fait de moi-même, par amitié et sympathie pour Alexandre."

Un retournement que ne comprend pas Alexandre Benalla. Il aurait confié aux journalistes de l'émission d'investigation : "Franchement, je ne vois pas pourquoi elle n’assume pas. C’est elle qui a proposé de m’aider, moi je ne lui ai rien demandé ! À mon avis, elle a fait tout ça pour se faire bien voir de l’Élysée."

Vous êtes à nouveau en ligne