Affaire Benalla : la stratégie du selfie d'Emmanuel Macron

Prendre de la distance, c'est ce qu'a tenté de faire Emmanuel Macron jeudi 26 juillet en déplacement au sommet du pic du Midi. Loin de Paris, le président de la République a tenté de désamorcer l'affaire Benalla.

Emmanuel Macron était en déplacement à La Mongie (Hautes-Pyrénées), jeudi 26 juillet. Entre selfies et poignées de mains, le bain de foule du chef de l'État aura duré près d'une demi-heure. Dans la petite station de ski qu'il connaît bien, le président n'a que des amis, un bon moyen de tourner le dos à l'affaire Benalla. La politique du selfie pour contrer une image ternie. Le président s'occupe lui-même du cadre.

Mettre de la distance

Dans le Béarn, Emmanuel Macron est chez lui, il y a passé toutes ses vacances dans sa jeunesse, alors il en profite. L'affaire Benalla est bien loin. Une tempête dans un verre d'eau, a-t-il tout juste commenté. "Je n'étouffe jamais, et le cerveau reste calme, même quand les autres se fatiguent. Parfois c'est chaud", a-t-il lancé. Après un passage au pic du Midi, Emmanuel Macron s'est envolé de l'autre côté des Pyrénées. Il rencontrait ce soir à Madrid, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. Une nouvelle occasion de mettre un peu plus de distance avec l'affaire Benalla.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne