Affaire Benalla : l'exécutif dans la tourmente

FRANCE 2

À l'Assemblée nationale, difficile de poursuivre le débat sur la réforme constitutionnelle ce vendredi 20 juillet. L'affaire Benalla est au coeur des discussions. 

L'ambiance a été tendue toute la journée ce vendredi 20 juillet à l'Assemblée nationale. Dans l'affaire Benalla, l'opposition cite un nom : Gérard Collomb. Tous demandent des comptes. "Il faut que Gérard Collomb vienne d'abord s'expliquer. En fonction de ses explications, nous verrons si nous exigeons sa démission ou pas", estime Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste.

Le ministre de l'Intérieur auditionné mardi prochain

"Monsieur Collomb est maintenant hors d'état de commander la police", assure pour sa part le député Jean-Luc Mélenchon. Depuis ce vendredi matin, le débat sur la réforme constitutionnelle est accaparé par l'affaire Benalla. Pour l'opposition, il est devenu impossible de siéger. Du côté du gouvernement, on rejette les critiques de l'opposition. Mais pour Marine Le Pen le responsable est tout désigné : Emmanuel Macron. La Commision des lois auditionnera quoi qu'il en soit le ministre de l'Intérieur mardi prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne