Affaire Benalla : bras de fer entre le Sénat et la présidence

France 3

En direct du Sénat, à Paris, la journaliste de France 3 Caroline Motte revient sur la décision des sénateurs de saisir la justice dans l'affaire Benalla.

Le Sénat a annoncé jeudi 21 mars saisir la justice dans l'affaire Benalla. Les cas de l'ancien collaborateur de l'Élysée, de Vincent Crase ainsi que de trois proches d'Emmanuel Macron seront étudiés par la justice. "Après trois heures de discussions, les 26 membres du bureau du Sénat ont donc tranché. Les trois proches collaborateurs du chef de l'État devront s'expliquer devant la justice pour possibles faux témoignages. Il s'agit donc d'Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, Patrick Strzoda, le directeur de cabinet et le général Lavergne, chargé de la sécurité de la présidence", rapporte la journaliste de France 3 Caroline Motte.

Un conflit direct

Sur le plan politique, c'est une décision extrêmement sensible qui ouvre un conflit direct entre le Sénat et l'Élysée, car Gérard Larcher, le président du Sénat, a lui-même participé au vote. "En toile de fond, c'est la réforme des institutions qui se joue. Une réforme voulue par Emmanuel Macron et qui devrait être débattue cet été par les parlementaires", souligne la journaliste en direct du Sénat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne