Emmanuel Macron : un ministre à part

France 2

La démission d'Emmanuel Macron est l'aboutissement d'un parcours de deux ans au ministère de l'Économie.

Emmanuel Macron, qui vient de démissionner du ministère de l'Économie, mardi 30 août, c'est d'abord un électron libre. Symbole de sa liberté, cette séquence aux commandes d'un char dans le parc d'attractions du Puy du Fou, où il s'y affiche aux côtés de Philippe de Villiers, symbole de la droite catholique. Séquence transgressive et petite phrase fracassante lorsqu'il déclare : "L'honnêteté m'oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste".

Un briseur de tabou

Alors qu'il fait bien partie du gouvernement socialiste, il s'autorise un langage assez unique et d'ailleurs il n'a pas sa carte au PS. Nommé en remplacement d'Arnaud Montebourg il y a deux ans, il était censé faire oublier les couacs provoqués par son prédécesseur. Un peu raté, car le titulaire de Bercy devient rapidement un briseur de tabou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne