Election de Nicolas Sarkozy : les sobres félicitations des candidats à la primaire pour 2017

(François Fillon et Alain Juppé ont, sobrement, félicité Nicolas Sarkozy © MAXPPP)

Les différents candidats à la primaire UMP pour 2017 ont salué la victoire de Nicolas Sarkozy. Mais ils ont largement modéré ces félicitations en lançant quelques avertissements voilés.

A peine les résultats proclamés par la Haute Autorité de l'UMP, caution de transparence et de régularité de l'élection après les fraudes de 2012, Alain Juppé et François Fillon, principaux rivaux de Nicolas Sarkozy pour 2017, ont assorti leurs sobres félicitations de mises en garde voilées. Nicolas Sarkozy a été élu à la tête de l'UMP avec 64,5% des voix.

Alain Juppé appelle au rassemblement

Les deux anciens Premiers ministres, qui plaident pour des primaires en 2016, attendent des engagements fermes de Nicolas Sarkozy sur cette procédure, à laquelle l'ancien président s'est résolu à contrecœur. "Je veux aider l'UMP à repartir de l'avant, c'est la principale force d'opposition, il faut qu'elle se rassemble dans l'esprit que j'ai dit et je n'ai pas changé d'avis ", a dit Alain Juppé, partisan d'une primaire ouverte aux centristes de l'UDI et du MoDem.

"A Nicolas Sarkozy de redonner à l'UMP l'élan qu'elle attend" (Alain Juppé)
--'--
--'--

"L'union n'est pas soumission" explique François Fillon

Quant à François Fillon, il souligne dans un communiqué que "l'union n'est pas soumission". "Un grand parti moderne accepte la différence", écrit-il. Il a déjà averti qu'en l'absence de primaire à droite, il se présenterait à la présidentielle même s'il n'était pas le candidat de l'UMP, dont Nicolas Sarkozy entend à nouveau faire un marchepied vers l'Elysée.

Xavier Bertrand souhaite "l'unité"

Xavier Bertrand, autre candidat déclaré à la primaire UMP pour 2017, a souhaité que Nicolas Sarkozy "assure l'unité de notre famille politique"

 

Il a ensuite salué "le score élevé de Bruno Le Maire qui confirme la demande de renouveau de nos militants."

 

Christan Estrosi salue la victoire de Nicolas Sarkozy

Christian Estrosi, qui a annoncé sa candidature à la primaire en juin dernier, a lui chaleureusement salué Nicolas Sarkozy. 

 

Il faut dire que son annonce de candidature était assortie d'une condition. A l'époque Christian Estrosi avait expliqué que si Nicolas Sarkozy est candidat en 2017,  "vu notre longue amitié et ma loyauté à son égard, la logique serait que je le soutienne."