Le nouveau parti de François de Rugy s'appellera "écologistes !"

Le député François de Rugy donne une conférence de presse le 27 août 2015 à Paris pour annoncer son départ d\'EELV.
Le député François de Rugy donne une conférence de presse le 27 août 2015 à Paris pour annoncer son départ d'EELV. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le député de Loire-Atlantique l'annonce mardi 8 septembre dans Ouest-France.

Un nom suivi d'un point d'exclamation : "écologistes !" Ainsi s'appelera le nouveau parti fondé par François de Rugy, qui a quitté EELV fin août.

Le député de Loire-Atlantique l'a annoncé à Ouest-France mardi 8 septembre. "Ce mouvement va s’appeler écologistes ! avec un point d’exclamation, pour affirmer de la façon la plus claire et la plus simple possible notre identité d’écologiste, qui s’est un peu perdue ces derniers mois," a-t-il déclaré au quotidien régional. Il a affirmé s'inscrire dans "une démarche fédérative avec d’autres petits mouvements, comme le Front Démocrate de Jean-Luc Bennahmias ou Génération Ecologie. C’est Jean-Vincent Placé qui s’occupera de coordonner cette union". Le sénateur de l'Essonne avait également claqué la porte d'EELV fin août.

La création d'un nouveau parti avait été annoncée

Interrogé par le journal sur la perspective des régionales, François de Rugy répond : "On va voir avec le Parti socialiste comment un rassemblement peut se construire pour les élections régionales. Ce serait un recul de ne plus avoir d’élus."

Après avoir démissionné d'Europe Ecologie-Les Verts, le sénateur Jean-Vincent Placé et le député François de Rugy avaient rencontré mercredi 2 septembre un autre ancien Vert (et ancien MoDem), Jean-Luc Bennhamias, pour préparer la création d'un nouveau parti. Selon Libération, ce parti devait s'appeler l'Union des démocrates et écologistes (UDE).  "Il n'y a pas de secret, on va lancer un mouvement, une force écologiste, réformatrice, de centre gauche", avait alors déclaré à francetv info le député de Loire-Atlantique.  

EELV, un "astre mort" selon Jean-Vincent Placé

Le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée, François de Rugy, avait expliqué au Monde le 27 août : "Je quitte Europe Ecologie-Les Verts car, pour moi, EELV, c'est fini. Le cycle ouvert par Daniel Cohn-Bendit en 2008 est arrivé à son terme. Aujourd'hui, on n'arrive plus à avoir les débats, ni de fond ni stratégiques, au sein d'un parti qui s'enfonce dans une dérive gauchiste".

Jean-Vincent Placé lui avait emboîté le pas en annonçant qu'il quittait lui aussi Europe Ecologie-Les Verts, vendredi 28 août sur Europe 1. "EELV est un astre mort, une structure morte, qui donne une vision caricaturale, politicienne", avait déclaré le sénateur de l'Essonne. L'élu estimait que le parti "se fourvoie dans une dérive gauchiste" et fait part de son intention de fédérer un rassemblement d'écologie "réformatrice"

Vous êtes à nouveau en ligne