VIDEO. Barbara Pompili se pose "beaucoup de questions" après le départ de Rugy et de Placé

France 2

Barbara Pompili, la présidente du groupe Europe Ecologie-Les Verts à l'Assemblée nationale, était l'invitée des "4 Vérités", jeudi 3 septembre.

Sur le plateau de France 2, alors qu'elle était interrogée sur son avenir politique, la chef de file des députés EELV, Barbara Pompili, a reconnu, jeudi 3 septembre, qu'elle se posait beaucoup de questions après le départ de François de Rugy et de Jean-Vincent Placé du mouvement écologiste.

"Est-ce qu'Europe Ecologie-Les Verts est toujours le parti de tous les écologistes, comme il avait vocation à l'être ? Est-ce que c'est un parti qui veut aller aux responsabilités, qui veut peser sur les choses en passant des contrats de majorité et en s'y tenant ? Est-ce que c'est un parti qui a encore comme repère la lutte contre le Front national ?" a-t-elle demandé.

"Toutes ces questions-là aujourd'hui sont sur la table, on a franchement des raisons de se poser des questions", a-t-elle poursuivi. "Moi, j'attends de voir. Pour l'instant, je continue à me battre parce que l'écologie mérite d'être portée dans ce pays."

Réorienter le système agricole "vers la qualité"

Alors que les agriculteurs espèrent bien se faire entendre, lors d'une grande manifestation jeudi 3 septembre à Paris, Barbara Pompili a déclaré comprendre "leur besoin de voir les choses évoluer". "Je comprends que des agriculteurs disent 'Nous, on veut vivre du produit de notre travail, et pas d'une agriculture subventionnée et resubventionnée'", a-t-elle renchéri.

Pour cela, la présidente du groupe Europe Ecologie-Les Verts à l'Assemblée nationale a estimé qu'il fallait "refonder complètement le système agricole et le réorienter notamment vers la qualité". "Ceux qui font la qualité s'en sortent mieux que les autres", a-t-elle affirmé. Et d'ajouter : "Redonnons leur dignité aux agriculteurs qui peuvent être fiers du travail qu'ils font."

Vous êtes à nouveau en ligne