Scission chez EELV

Deux leaders d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) ont claqué fin août la porte de leur parti. François de Rugy, coprésident du groupe EELV à l'Assemblée nationale, a été le premier à partir, accusant son mouvement de "dérive gauchiste", suivi le lendemain par Jean-vincent Placé, patron des Sénateurs EELV. Deux départs qui aggravent la crise qui touche un mouvement écologiste profondément divisé sur la participation au gouvernement et l'alliance avec le Front de gauche aux régionales.

A trois mois des régionales et à 18 mois de la présidentielle, François de Rugy dit vouloir "fédérer les écologistes réformistes" d'EELV ou d'ailleurs.

plus
plus