REPLAY. Primaire écologiste : revivez les interviews de Yannick Jadot et Sandrine Rousseau sur franceinfo, quatre jours avant le second tour

L'ancienne porte-parole d'EELV et l'eurodéputé tentent de convaincre les électeurs et électrices écologistes, en amont du second tour qui débutera samedi.

Deux visions de l'écologie qui s'affrontent. L'eurodéputé Yannick Jadot et l'ancienne porte-parole EELV Sandrine Rousseau, qualifiés dimanche pour le second tour de la primaire écologiste avec respectivement 27,5% et 25,14% des suffrages, étaient interviewés sur franceinfo mardi 21 septembre et répondent aux observateurs citoyens de franceinfo. Les deux finalistes vont devoir convaincre les 122 000 électeurs inscrits de leur donner les clés de la candidature verte en 2022, qui voteront lors d'un second tour organisé du samedi 25 au mardi 28 septembre.

Deux nuances de vert. Yannick Jadot, tenant d'une écologie "des solutions" qui recherche le consensus affronte Sandrine Rousseau, chantre de l'"éco-féminisme", qui assume sa "radicalité". "Deux lignes marquées, deux personnalités (...), des parcours, des inflexions, des priorités, des nuances un peu, mais on est loin de certains médias qui disent que c'est blanc et noir", a estimé le secrétaire national d'EELV Julien Bayou sur France Info.

 Pas d'appel de ralliement de la part des anciens concurrents. La député Delphine Batho, arrivée troisième, et le maire de Grenoble Eric Piolle, classé quatrième, n'ont pas donné d'instruction de vote à leurs électeurs et électrices. Seul Jean-Marc Governatori, bon dernier, s'est démarqué de ces trois concurrents en appelant à voter pour Yannick Jadot.

Des sondages défavorables au futur candidat vert. Fréquemment testé dans les sondage, Yannick Jadot plafonne sous barre des 10% dans les intentions de vote à la présidentielle 2022. Selon un sondage publié par Challenges mardi, il serait à 6 % et Sandrine Rousseau à 2 % si l'élection était organisée aujourd'hui.

Vous êtes à nouveau en ligne