EELV : Emmanuelle Cosse joue les arbitres

FRANCE 3

Les journées d'été d'Europe Écologie Les Verts (EELV) se sont ouvertes ce jeudi 20 août à Villeneuve-d'Ascq dans le Nord, mais les divisions apparaissent sur la stratégie à adopter pour les élections régionales.

À trois mois et demi des régionales, les écologistes ont dû mal à cacher leurs divisions alors que s'est ouvert ce jeudi 20 août les journées d'été du parti. Les élus du parti contestent la stratégie de certains candidats aux élections régionales qui ont choisi de faire alliance avec le Parti de gauche dans trois ou quatre régions. La numéro un du parti, Emmanuelle Cosse défend ces écologistes, mais cherche aussi à ne donner tord à personne. "On a un débat très important sur la participation gouvernementale qui s'exprime. On a un débat aujourd'hui sur les stratégies. Je ne vais pas condamner celles et ceux qui ont des positions. Ce que je veux, c'est qu'à la fin tout le monde reste uni autour des listes que nous allons désigner", explique la secrétaire nationale d'EELV. 

"Alliances d'étiquette"

Au coeur du réacteur, Sandrine Rousseau, la tête de liste en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Les militants de la région ont refusé le pacte des socialistes locaux au profit d'une alliance avec la gauche protestataire. La possibilité d'avoir Marine Le Pen comme adversaire ne change pas la donne. "On ne répond pas au Front national par des alliances d'étiquettes politiques. On répond au Front national en faisant du fond politique et en ayant de l'ambition dans les projets. Nous avons un projet social et écologique qui porte nos valeurs et bien allons-y", a commenté la tête de liste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne