DIRECT. Jean-François Copé veut porter plainte après des accusations de favoritisme

Le président de l\'UMP, Jean-François Copé, le 26 février 2014 à Nantes (Loire-Atlantique).
Le président de l'UMP, Jean-François Copé, le 26 février 2014 à Nantes (Loire-Atlantique). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Le président de l'UMP est dans la tourmente après une enquête du "Point" l'accusant d'avoir rémunéré de manière indûe des proches avec les fonds de l'UMP.

Jean-François Copé est-il menacé par un scandale ? Dans son édition du jeudi 27 janvier, Le Point accuse le président de l'UMP d'avoir "sponsorisé avec l'argent de l'UMP" la société Bygmalion, fondée par deux de ses proches.

L'hebdomadaire affirme qu'une filiale de Bygmalion "aurait empoché au moins huit millions d'euros" durant cette campagne de 2012, avec des tarifs très supérieurs à la normale. 

Les réactions politiques pleuvent, certaines alimentant les spéculations. Le député Lionel Tardy affirme ainsi que "tout le monde savait pour Jean-François Copé".

Le président de l'UMP nie en bloc ces accusations, annonçant une plainte pour "diffamation" contre Le Point.