Démission de Christiane Taubira : une bonne chose pour François Hollande ?

FRANCE 2

En plateau, Nathalie Saint-Cricq revient sur la démission de la garde des Sceaux.

Dans un communiqué, l'Élysée a annoncé ce mercredi 27 janvier la démission de Christiane Taubira. Une décision plutôt arrangeante à court terme pour François Hollande. "Cela évite le côté abracadabrantesque d'avoir une garde des Sceaux ouvertement opposée à la ligne du gouvernement, qui reste donc sur la touche pendant la discussion parlementaire et qui est interdite de parole de peur qu'elle ne dise le contraire du Premier ministre ou du chef de l'État. Là c'est cohérent. On a Manuel Valls, Jean-Jacques Urvoas, c'est le même combat", explique en plateau Nathalie Saint-Cricq.

Fédérer les mécontents

À long terme, le départ du gouvernement de Christiane Taubira est en revanche une mauvaise chose pour François Hollande. "Pour 2017 ça se complique. Pour François Hollande, Taubira était moins dangereuse à l'intérieur qu'à l'extérieur", souligne la journaliste de France 2.

Christiane Taubira "pourrait fédérer tous les mécontents : les frondeurs, les Aubry, les Hidalgo, les Filippetti, les Duflot, bref, tous ceux à gauche qui célèbrent aujourd'hui Christiane Taubira comme l'icône anti-Valls. Et là, le chef de l'État a plutôt à se faire du souci", conclut Nathalie Saint-Cricq en plateau.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne