Décès de bébés à Chambéry : les lots du produit mis en cause ont été "retirés", dit Touraine

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, le à l\'hôpital Georges Pompidou, le 21 décembre 2013.
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, le à l'hôpital Georges Pompidou, le 21 décembre 2013. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Trois nourrissons pourraient avoir été tués en raison de poches alimentaires défectueuses.

"Nous avons fait retirer tous les lots de produits qui étaient concernés, qui semblent avoir provoqué le décès de ces nourrissons, même si je ne veux pas me prononcer avant l'enquête de la justice". La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a réagit samedi 4 janvier sur Europe 1 au décès de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry (Savoie) début décembre. Ils pourraient avoir été contaminés par des poches alimentaires défectueuses.

"Il n'y a plus dans les hôpitaux, de produits semblables à ceux qui ont été utilisés à Chambéry", a encore affirmé la ministre. Pour elle, "c'est un accident gravissime qui justifie la mobilisation de toutes les autorités sanitaires", a-t-elle poursuivi.

"Nous avons lancé des enquêtes administratives, en dehors même de la saisine de la justice", a poursuivi Marisol Touraine. Mais, pour le moment, elle a dit n'avoir "connaissance d'aucun autre élément grave, accident grave qui aurait pu être provoqué par l'utilisation de produits similaires"

Vous êtes à nouveau en ligne