Candidature d'Emmanuelle Gave écartée : ses tweets "ne correspondent pas à la philosophie de Debout La France", assure Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan, à Paris, le 6 décembre 2018.
Nicolas Dupont-Aignan, à Paris, le 6 décembre 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)

L'ancienne avocate Emmanuelle Gave avait notamment tweeté en juillet 2018 qu'il y avait "beaucoup trop de noirs dans les courses de 100 m". Le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan a confirmé jeudi qu'il ne retiendrait pas sa candidature aux élections européennes.

Invité de France Bleu Paris jeudi, le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan a confirmé qu'il ne retiendrait pas la candidature aux élections européennes de l'ancienne avocate Emmanuelle Gave, après la publication par l'émission Quotidien (TMC) de messages controversés sur les réseaux sociaux.

"Il y a eu un certain nombre de propos écrits, de tweets et compagnie qui ne correspondent pas à la philosophie de Debout la France. C'est dommage parce que c'est une femme compétente, mais je suis intransigeant", a expliqué Nicolas Dupont-Aignan.

Les musulmanes "quasiment inemployables"

Emmanuelle Gave a notamment tweeté en juillet 2018 qu'il y avait "beaucoup trop de noirs dans les courses de 100 m". Dans un autre message sur son compte Facebook, elle a aussi écrit que "les musulmanes sont quasiment inemployables en tant qu'employées de maison ou nanny".

Pour Nicolas Dupont-Aignan, "cela veut dire que ce que vous avez écrit il y a dix ans vous remonte à la figure, est exploité, surexploité par des médias, mais en même temps traduisent des choses que, en tant que responsable politique et patron d'un parti, je ne peux pas accepter".

Vous êtes à nouveau en ligne