Déchéance de nationalité : un échec pour François Hollande

France 3

En direct devant l'Élysée, Anne Bourse commente la décision de François Hollande d'abandonner la réforme de la Constitution.

Alors que la réforme constitutionnelle faisait débat depuis plusieurs mois, le président de la République a préféré y renoncer ce 30 mars. En direct devant l'Élysée, Anne Bourse estime que "c'est un échec personnel et un aveu de faiblesse. Cette proposition de la déchéance de la nationalité faite par le président au lendemain des attentats, est à l'origine une idée de la droite. Si en la proposant, François Hollande pensait rassembler le pays autour de cette mesure symbolique, il réalisait aussi un coup politique."

Un piège

Cette initiative est devenue un piège pour le chef de l'État, puisque la classe politique n'a jamais réussi à se mettre d'accord sur ce projet. "Sa propre majorité s'est déchirée sur la question, Christiane Taubira a démissionné du gouvernement", rappelle la journaliste. "À l'Élysée, on veut croire qu'en mettant fin à ce feuilleton, les Français vont vite tourner la page. Rien n'est moins sûr, car à 13 mois de la présidentielle, François Hollande n'en finit pas de chuter dans les sondages".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne