Déchéance de nationalité : pourquoi la droite est-elle divisée ?

FRANCE 3

Alors que les membres du parti Les Républicains semblaient presque unanimement pour il y a quelques semaines, ils sont désormais partagés. Les explications de France 3.

L'Assemblée nationale se penche sur la réforme constitutionnelle à partir de ce vendredi 5 février. L'article sur la déchéance de nationalité est celui qui divise le plus les députés. Et même à droite, c'est la cacophonie. "Début janvier, le bureau politique des Républicains s'est prononcé presque à l'unanimité pour la déchéance de nationalité en allant dans le même sens que Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, la moitié du groupe à l'Assemblée nationale est prête à voter contre", remarque Danielle Sportiello.

Qu'est-ce qui explique ce revirement ? "A force de réécrire le texte pour calmer sa majorité, l'exécutif a fini par le dénaturer, disent tous ceux qui ne veulent plus le voter à droite", poursuit la journaliste de France 3.

Les Français un peu perdus

Ces balbutiements sont également dus aux calculs politiques internes au groupe, à quelques mois de la primaire du parti Les Républicains. Ce pourrait même être un moyen d'affaiblir Nicolas Sarkozy.

Les Français sont eux aussi gagnés par la confusion. Selon un sondage, ils sont encore à 73% pour la déchéance de nationalité, mais ils sont autant à penser que les positions des responsables politiques ne sont pas claires. "Sans majorité des 3/5e pour faire passer sa réforme, François Hollande ne pourra pas réunir le Congrès", conclut Danielle Sportiello.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne