De nombreux visages inconnus du public figurent au gouvernement Ayrault

Le premier conseil des ministres du gouvernement Ayrault, jeudi 17 mai
Le premier conseil des ministres du gouvernement Ayrault, jeudi 17 mai (REGIS DUVIGNAU / POOL / AFP)

Leur visage ne vous dit probablement rien. Et pour cause, parmi les ministres du gouvernement nommés mercredi 16 mai par Jean-Marc Ayrault, figurent une série de personnalités peu connues du public. FranceTV 2012 lève le voile sur leurs parcours.

Leur visage ne vous dit probablement rien. Et pour cause, parmi les ministres du gouvernement nommés mercredi 16 mai par Jean-Marc Ayrault, figurent une série de personnalités peu connues du public. FranceTV 2012 lève le voile sur leurs parcours.

Aux côtés des poids lourds du gouvernement Ayrault et de la jeune garde médiatique, certains ministres aux noms et aux visages méconnus ont été nommés. Le point sur le parcours de ces nouveaux venus.

Geneviève Fioraso, la prof

Geneviève Fioraso
Geneviève Fioraso (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

A 57 ans, Geneviève Fioraso a été nommée ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle démarre sa carrière en tant que professeur d'anglais et d'économie, avant de se lancer dans la politique.

D'abord collaboratrice du maire divers gauche d'alors, Hubert Dubetout, elle est ensuite chef de cabinet chargée de l'économie et de l'innovation du maire PS de Grenoble, Michel Destot - un temps pressenti pour ce poste de ministre.

Elue députée (Isère) en juin 2007, elle se penche sur ses domaines de prédilection à l'Assemblée nationale : l'enseignement et l'innovation. Elle poursuit en parallèle son activité au sein de la mairie de Grenoble en tant qu'adjointe au maire, chargée de l'économie, de l'université et de la recherche.

Mère de six enfants, Mme Fioraso a aussi une expérience dans le secteur privé. Elle a, notamment en 2003, pris la tête de la société d'économie mixte Minatec Entreprise, chargée de valoriser les innovations du campus grenoblois dédié aux micro et nanotechnologies.

François Lamy, l'aubryiste

François Lamy
François Lamy (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Cet ancien instituteur de 52 ans est désormais ministre délégué chargé de la ville. Proche de Martine Aubry, dont il est conseiller politique, François Lamy a démarré sa carrière politique dans les cabinets ministériels à la fin des années 80.

Député PS de l'Essone depuis 1997, il s'est spécialisé sur les questions de défense nationale au palais Bourbon. M. Lamy est aussi maire de Palaiseau depuis 2001 et président depuis 2003 de la communauté d'agglomération du plateau de Saclay, l'un des viviers en France de la recherche et de l'enseignement supérieur de haut niveau.

Président du club "Réformer" fondé par la maire de Lille, et membre du Bureau national du PS, il devient directeur de campagne de Mme Aubry lors de la campagne des primaires du parti en 2011, avant de rejoindre l'équipe de François Hollande.

Bernard Cazeneuve, celui qui a dit non

Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Bernard Cazeneuve a été nommé ministre délégué aux affaires européennes à 48 ans. Il officiera donc aux côtés de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, avec qui il partage un vote noniste au référendum sur la Constitution européenne en 2005.

Maire de Cherbourg depuis 2001, il est également député de la Manche depuis 2007 et président de la communauté urbaine de Cherbourg depuis 2008.

Désigné comme l'un des quatre porte-parole de François Holland pendant la campagne, il était chargé des questions industrielles et de l'épineux dossier du nucléaire, dont il est un partisan fervent. En effet, la Manche est le département français qui emploie le plus de personnes dans l'atome.

Il s'est ainsi battu contre plusieurs mesures qui figuraient dans l'accord PS-Europe Ecologie les Verts (EELV) signé en novembre, comme la fermeture de 24 réacteurs nucléaires.

Autre fait d'armes à son compteur : l'affaire Karachi. Rapporteur de la mission d'information parlementaire sur l'attentat de Karachi du 8 mai 2002, le député n'a eu de cesse de réclamer la levée du secret défense L'attentat a fait 15 morts dont 11 Français, parmi lesquels neuf Cherbourgeois.

Kader Arif, le fidèle

Kader Arif
Kader Arif (ERIC CABANIS / AFP)

Kader Arif, nommé ministre délégué chargé des anciens combattants, est l'une des figures de la diversité du gouvernement Ayrault.

Né à Alger en 1959, M. Arif, amateur de rugby, a grandi dans le Tarn. Ce fils d'ouvriers illettrés est entré au parti socialiste en 1983, il en a grimpé tous les échelons à Toulouse et a dirigé la fédération de la Haute-Garonne, l'une des plus grosses de France, de 1999 à fin 2008.

Lionel Jospin, député de la Haute-Garonne de 1986 à 1988, a remarqué le jeune Arif dès 1987. Celui-ci lui est toujours resté fidèle. Député européen du grand Sud-Ouest depuis 2004, M. Arif a été l'un des
rares socialistes à plaider pour une candidature Jospin à la présidentielle de 2007.

Membre des instances dirigeantes du PS depuis 2000, Kader Arif fait aussi partie des proches de M. Hollande. M. Arif l'a d'ailleurs accompagné dès le départ, à sa sortie du PS en 2008, dans sa conquête présidentielle.

Sylvia Pinel, la radicale

Sylvia Pinel
Sylvia Pinel (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Sylvia Pinel, 34 ans, est la nouvelle ministre déléguée au commerce et au tourisme ou plus précisément, "ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée de l'artisanat, du commerce et du tourisme". Un poste où elle succède à Frédéric Lefebvre (UMP).

Députée du parti radical de gauche (PRG) de la 2eme circonscription du Tarn-et-Garonne, Mme Pinel était la plus jeune femme députée à l'Assemblée nationale dans la législature qui s'achève.

Cette fille d'agriculteurs, célibataire, est titulaire d'un DESS contentieux et arbitrage et d'un DEA de droit fondamental et européen. C'est une proche de Jean-Michel Baylet, président du PRG, et président du conseil général du Tarn-et-Garonne, où elle fut chef de cabinet.

Conseillère régionale des Midi-Pyrénées depuis 2010, Mme Pinel est aussi vice-présidente aux droits des citoyens, à la sécurité et à la justice au sein des instances nationales du PRG. Elle a été membre de l'équipe de campagne de François Hollande pendant la présidentielle.

Vous êtes à nouveau en ligne