VIDEO. Cumul des mandats : Gérard Larcher veut que "le débat soit rouvert"

RADIO FRANCE

Le président du Sénat dit avoir remarqué le besoin de "proximité" exprimé lors de la crise des "gilets jaunes". 

"Au mois de novembre, c'était 'balance ton maire', en février, c'est 'accroche toi à ton maire'", a raillé Gérard Larcher, jeudi 28 février sur franceinfo, pour plaider en faveur d'un retour partiel sur le cumul des mandats. Actuellement, un parlementaire ne peut pas exercer de fonction exécutive locale.

"Je ne dis pas vive le cumul, je dis réfléchissons bien"

"Je veux que le débat soit rouvert et qu'on arrête de prendre des positions dogmatiques pour faire plaisir. Il y a un petit côté populiste dans la décision qui a été prise à l'époque par François Hollande, estime le président du Sénat. Je ne dis pas vive le cumul, je dis réfléchissons bien. Nous n'avons jamais été favorables à la déliaison totale. Pourquoi ne pas cumuler un exécutif local peut-être jusqu'à une certaine taille ?"

Selon Gérard Larcher, la crise des "gilets jaunes" traduit "le besoin de proximité". "Le maire est en train de retrouver sa vraie place. Il est le ciment de la République. Le président de la République s'en est rendu compte, poursuit Gérard Larcher. Le rôle de l'élu local est essentiel et avoir des parlementaires qui sont aussi enracinés dans le local, ça me parait important."

Vous êtes à nouveau en ligne