Réforme des institutions : négociations autour de la réduction de 30% du nombre de parlementaires

France 2

Emmanuel Macron a rencontré à l'Élysée François de Rugy et Gérard Larcher pour discuter d'une réduction de 30% du nombre de parlementaires. En duplex sur place, le journaliste Guillaume Daret nous en dit davantage.

Moins de sénateurs et moins de députés élus au Sénat et à l'Assemblée nationale : c'était la promesse de campagne d'Emmanuel Macron. L'Élysée affirme ce vendredi matin que le président de la République est tombé d'accord avec François de Rugy et Gérard Larcher pour une réduction de 30% du nombre de parlementaires. Ce dernier est un petit peu moins catégorique. Sont-ils vraiment tombés d'accord ? "Ҫa reste encore assez flou et ça témoigne bien de la sensibilité de cette réforme. Ce matin, Emmanuel Macron a rencontré à l'Élysée le Premier ministre, le président de l'Assemblée et celui du Sénat. À l'issue de cette réunion, l'Élysée a affirmé dans une dépêche de l'agence France-Presse qu'un accord avait été trouvé sur la réduction de 30% du nombre de parlementaires", relate le journaliste Guillaume Daret.

Un Sénat de droite qui ne veut pas céder trop facilement

"Un accord immédiatement démenti par l'entourage de Gérard Larcher. Il y a quelques instants, l'Élysée nous a confirmé que les discussions se poursuivaient. [...] Le bras de fer se poursuit, avec d'un côté un président de la République qui veut absolument tenir ses promesses de campagne, et de l'autre, Gérard Larcher, le président d'un Sénat de droite, qui ne veut pas donner le sentiment de céder trop facilement. Des négociations qui se poursuivent aussi sur la dose de proportionnelle à introduire sur les législatives ou encore les détails de la mise en place de la limitation du cumul des mandats dans le temps. Les détails de cette réforme seront annoncés en milieu de semaine prochaine par le Premier ministre", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne