Non-cumul des mandats : des députés choisissent leur mandat local

FRANCE 2

De plus en plus de parlementaires annoncent qu'il choisiront leur mandat de maire ou d'élu régional ou départemental.

De nombreux visages connus de l'hémicycle ne reviendront pas pour la prochaine législature, après les élections législatives de juin prochain. Benoît Hamon, Patrick Devedjian, Jean-François Copé... Ils sont nombreux à avoir choisi leur mandat local, dans la perspective de la loi sur le non-cumul des mandats, qui entrera prochainement en vigueur et qui forcera certains élus à devoir obligatoirement faire un choix.

"Les vrais pouvoirs de décision sont des pouvoirs locaux"

L'ancien patron de l'UMP a décidé de se consacrer à la mairie de Meaux (Seine-et-Marne). "Être maire de sa ville, c'est pouvoir par ses décisions faire bouger les choses, être l'un des 577 députés, c'est ne pas avoir du tout le même pouvoir. Les vrais pouvoirs de décision ce sont des pouvoirs locaux", martèle Jean-François Copé, qui n'est pas le seul à tenir ce raisonnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne