Crise du lait : le bras de fer continue entre Lactalis et les producteurs

La dernière proposition du géant du lait est tombée ce matin. Lactalis propose une hausse de 15 euros la tonne de lait mais cette proposition ne plaît pas aux producteurs.

Ils ont veillé toute la nuit, devant le siège de Lactalis à (Mayenne), les producteurs de lait continuent leur blocage. Dans la nuit, les négociations entre l’industriel et les producteurs ont échoué, de quoi renforcer la détermination des éleveurs.
« On sait très bien qu’ils font énormément de bénéfices et donc qu’ils peuvent en lâcher », témoigne un éleveur.
 
 Le blocage continue
 
Quelques heures plus tôt à Paris, 11 heures de négociations tendues avec Lactalis se soldent par un échec. Lactalis propose d’acheter aux éleveurs, 280 euros la tonne, 60 euros de moins que leur coût de production. Les positions semblent inconciliables.
Malgré l’échec des négociations, Lactalis augmentera ses prix de 15 euros la tonne en septembre, pas de quoi calmer les éleveurs, le siège du groupe restera bloqué au moins jusqu’à dimanche.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne